Eagle Low Drag GT – La Type E de vos rêves ?



Eagle est à la Jaguar Type E ce que Singer est à la Porsche 911 ! Un spécialiste du modèle, de sa restauration, mais depuis quelques années, Eagle « améliore » techniquement et esthétiquement la sportive mythique… Sacrilège ?

Eagle-Low-Drag-GT-Ready-for-Prime-Time20

C’est en tout cas ce que pourraient penser beaucoup de collectionneurs. Oser modifier une Type E ! Vite, qu’on nous mène le goudron et les plumes ! Pourtant chez Eagle, la Type E ils connaissent ! Spécialisés depuis le début des 80’s dans la préparation de l’emblématique sportive britannique pour les rallyes et circuits, ils se sont diversifiés dans la recherche et la vente du modèle, et ont bouclé la boucle en offrant un service complet de restauration. Depuis 1991, ils ont une nouvelle fois évolué en reconstruisant des modèles de Type E proposant alors de les remettre au gout du jour techniquement. Deux modèles ont ainsi vu le jour, le Speedster et  le Low Drag GT.


eagle_speedster

La carrosserie est légèrement modifiée, certains diront « lissée », d’autres estimeront que ce peu est déjà bien trop ! Pourtant ils le font dans le but d’une amélioration aérodynamique. Elle est entièrement réalisée en aluminium. Le châssis est rabaissé et l’empattement rallongé pour une plus grande stabilité et une réactivité plus prévenante. Sous le capot, un 6 cylindres en ligne de 4.7 l tout alu lui aussi, injection, fabriqué par Eagle avec l’aide de Crosthwaite and Gardner. Il développe pas moins de 346 ch. Niveau rendement il y a mieux, mais avec tout juste une tonne à bouger autant dire qu’il est largement suffisant pour permettre à l’Eagle d’abattre le 0 à 100 en moins de 5 secondes …!

Maintenant la question existentielle sur le fait de modifier ainsi un des monuments de l’automobile. Alors ? On les brule ou pas ?
Perso, et avant que vous fassiez ou disiez une bêtises, sachez que les bases sont faites sur commande, donc sur la propre initiative du client, qui fournit sa propre base. S’il n’en a pas, Eagle se sert alors d’une E en piteux état, la transformation devenant alors une sorte de super restauration. Quoiqu’il en soit, sacrilège ou pas, c’est bien une Type E qui est sauvée à chaque fois qu’une Eagle Speedster ou une Low Drag GT voit le jour … Alors effectivement se serait peut être moins choquant sur une base moins « exclusive » … mais bon à 600.000 £ le bout … oui, vous pouvez convertir … c’est bon ? Vous avez obtenu 723 198,115 € … on peut donc parier que les modèles se compteront sur les doigts des deux mains ! Et le mec qui peut débourser une telle somme, limite, si il veut la faire peindre en rose à l’arrivée, je ne pense pas que ça pose le moindre problème de cas de conscience aux gars de chez Eagle !


© Photos : Site officiel Eagle – © Vidéo : BBC – Top Gear

Nous aider ? Rien de plus simple… rendez vous sur notre cagnotte 😉


Advertisements

Laisser un commentaire