La Porsche 935 version Piste… Et surtout version route !



 1975 (Excellente année … Peut être la meilleure !), Porsche frappe un grand coup en greffant un turbo au flat 6 de sa 911. La 930 voit le jour, et comme à son habitude, le constructeur veut s’en servir de base pour la compétition, dans le but de faire évoluer la 934 RSR 2.1 turbo. Ça tombe bien, le Groupe 5 et sa formule Silhouette sont là pour ça. Histoire…

zzzz Porsche 935 race et street titre 22

Il n’y a pas trop à tortiller, la 935 (Dessinée par Norbert Singer) est une 930 avec, dans un but d’amélioration aérodynamique, un capot aplati. A savoir que la 1ère année, elle conserve sa face avant traditionnelle, le « Flat Nose » faisant son apparition qu’à partir de 1977. En 78, elle voit son arrière rallongé, plus aérodynamique, mais également par un empatement qui suit la même tendance, lui offrant une plus grande stabilité pour les épreuves d’endurance. 

Porsche 935 race et street 20

Porsche 935 race et street 10

La 935, ce sera jusqu’à plus de 800ch, des victoires sur tous les circuits de la planète, Le Mans, le Nürb, Spa, Daytona, Sebring … Elle participa officiellement à 370 épreuves, elle en gagnera 123 !

© Motors TV

Sur la route, car c’est là que je souhaitais en venir, les aficionados sont partagés. En effet, la Porsche 930 vois débarquer, dans sa longue liste d’options, le code « M506 » (505 pour les américains). Lorsque le client coche cette case, il fait alors sortir sa future voiture de la ligne de production, pour un service spécifique de montage sur mesure, réalisée à la main, à l’unité … Les ailes avant sont spécifiques, avec les optiques escamotables de la 944 qui y sont adaptées. Les arrières sont aussi modifiées, afin de recevoir une prise d’air sur le flanc. Tout cela suffit pour quasiment doubler le prix de la 930 de base ! 

Ainsi parée, la 935 gagnait 5 km/h en vitesse de pointe et … C’est tout ! Sinon, il fallait opter pour le kit performance, avec un turbo plus gros qui faisait passer la puissance de 300 à 330 ch, mais qui était disponible de la même façon sur la 930 normale. Par rapport au prix d’une 935, les clients n’ont jamais compris pourquoi Porsche ne l’a pas équipée en série ! Porsche en a vendu 948 exemplaires, autant dire presque rien comparé aux presque 20000 930 que la marque a écoulé.

@@@

Finalement, la 935 n’est qu’une 930 avec une gueule empruntée à celle qui remportait les courses le week end. Les modifications ne sont que d’ordre esthétiques et ont fait couler beaucoup d’encre, dénaturant une ligne poussée au rang de culte, il y a ceux qui adorent, et ceux qui détestent (J’avoue faire parti du 1er groupe !). Bref, que de la gueule … Sauf pour un homme …! Un homme qui en 1983 fait une demande particulière Porsche. Il veut une 935, une vraie, une de celle qui coure le week end et adaptée à la route. Par le contraire … Il veut donc le ramage en plus du plumage … Il a les moyens, et l’influence largement nécessaire pour concrétiser ses envies. Il s’agit de Mansour Ajjeh, propriétaire du groupe TAG (comprenant la marque de montres Tag Heuer), partenaire de Porsche, ils développent ensemble le moteur turbo qui sera champion du monde de F1. il est également l’un des propriétaires de l’écurie McLaren. 

Porsche 935 race et street Mansour 1

Porsche part alors d’une coque de 930. Le moteur est celui d’une 934, un flat 6 3,3 équipé d’une culasse à 12 soupapes et boosté par un turbo KKK et développe 380 ch. Le coffre avant reçoit un échangeur. La boite 4 se charge de faire passer les watts aux roues arrière, c’est le modèle renforcé de la 930, issue de la 934. Les trains roulants, suspensions et freins sont directement empruntés à la 935. Les roues sont des BBS à écrou central. La carrosserie est un mix des 3. Pare chocs de 930, spoiler avant de 934 et enfin, ailes, bas de caisse et aileron de 935 ! 

Porsche 935 race et street Mansour 11

Enfin l’intérieur rompt totalement avec la bestialité de l’ensemble. Cuir et High tech se disputent la 1ère place. Recaro à réglages 3D électriques, système HiFi à lecteur K7 autoreverse (En 83 un Pioneer Autoreverse et la K7 des Forban pouvaient faire de vous le king du parking !). Mansour pouvait donc se rendre au boulot, se lovant dans ses Recaro en cuir, en écoutant Jackie Quartz, le tout à 300 km/h ! Il pouvait, s’il le souhaitait, aller au run du vendredi soir, armé pour taper des 0 à 100 en 5 secondes ! Il existe bien entendu, nombre de kits non officiels, construits avec plus ou moins de réussite. Chaque préparateur et accessoiriste, connu ou pas, y est allé de sa réplique, cherchant à s’approcher de la version ou transformant la voiture en un clone, encore plus long, encore plus large, finissant plus par ressembler à une sinistre caricature …! 

© Porsche via signatures éventuelles


Advertisements

Laisser un commentaire