Renaissance : M3 E30 DTM … En onboard c’est violent !



La M3 E30 … 1ère du nom … Avec son 4 cylindres, n’en déplaise aux Béhèmistes qui ne jurent que par le 6 en ligne ! Surtout qu’il en a fait des victimes ce 4 pattes, pour une simple raison, la voiture et son bloc n’ont d’abord été étudiés que pour une seule raison : La compétition … Mais pas pour rester dans le peloton, non, son objectif, c’était la victoire …!

DLEDMV_M3_E30_Rennaissance_008


Et en courses de tourisme, l’image de BMW peut largement remercier la M3 E30. L’histoire de la marque compte quelques modèles qui, aujourd’hui encore, font réellement partis du patrimoine sportif du constructeur, mais surtout, sont rentrés dans la postérité du sport auto. Dès sa création, le département BMW M (A ne pas confondre avec BMW Motorsport … BMW M prépare les sportives de la gamme ainsi que leurs modèles de course. BMW Motorsport construit ses propres voitures de A à Z , protos, F1 ou les modèles spéciaux comme le DTM, la M3 GTR … avec moteurs et châssis spécifiques. Donc BMW M est étroitement lié aux modèles de série quand BMW Motorsport est 100% autonome) s’est vite imposé comme l’un des acteurs les plus prolifiques et sérieux. Leurs voitures sont de véritables légendes pour la marque, M1,  3.0 csl, M535i et M635csi, M5, 850csi … Ainsi que toutes leurs versions « coursifiées ».

Et parmis elles, la M3 E30 garde une place à part … Déjà elle reste la seule 4 cylindres du département puisque la 2002 Turbo n’est pas officiellement estampillée du « M ». Cela ne l’empêchera de devenir la Béhème qui a remporté le plus de victoires pour la marque à l’hélice … 1436 sur circuit … Oui, je parle bien des victoires ! Et encore, il n’y a pas les victoires en rallyes la dedans, puisqu’il n’est pas rare d’en croiser encore, et qu’elle est encore capable de gagner !


Pour l’histoire, la M3 est née pour aller se chauffer avec la Mercedes 190 2.3 16 et la Sierra RS Cosworth en GrA. Pour obtenir l’homologation, il faut 5000 exemplaires en moins de 12 mois … donc forcément issus d’un modèle de série. La base sera la série 3, mais pour encaisser la puissance, la faire passer, mais surtout, tenir sur la route, il faut des voies plus larges et une aérodynamique revue. Alors ils tirent les ailes, rajoute un aileron et revoient l’inclinaison de la lunette arrière pour améliorer la trainée … d’où la réhausse au niveau de la malle de coffre. Le spoiler est modifiée pour pouvoir aérer le 4 cylindres à peine civilisé par rapport à sa version course ! 195 ch à 6750 trs à la naissance, BMW a préféré opter sur le M10 de 2302 cm3, qui descend directement du 4 cylindres turbo utilisé en F1. Les ingénieurs le coiffent de la culasse 24 soupapes du 6 en ligne qui équipait les M1, M635 csi et M5 E28, tronqué de 2 cylindres. L’admission est à papillon … Les éléments mobiles sont allégés, les pistons à jupe courte limitent l’échauffement à haut régime. Car outre une question de poids moindre comparé à un 6 en ligne, le bloc doit sortir des chevaux, et sur un atmo, il faut aller les chercher en haut … Ce moteur est donc capable, en config course, de prendre et dépasser les 10.000 trs ! Un monstre de caractère, explosif dans les tours … Totalement enivrant ! La boîte est du même niveau, avec la 1ère inversée en bas à gauche … Aujourd’hui certains se prostitueraient pour retrouver ces boîtes dans une BM sportive !

Le tout pour 1200 kg … La violence du bloc, la rapidité de la boite, le châssis, et la gueule de la bête … Voilà comment on rentre au Panthéon de l’auto ! Et elle ne s’arrêtera pas là … Une Evolution I voit le jour avec 200 ch sous le capot. Puis ce sera au tour d’une Evolution II, plus généreuse avec 220 ch. En fonction des pays, plusieurs séries spéciales surferont sur les différentes victoires, Tour de Corse, Europameister, la Cecotto ou la Ravaglia … De véritables collectors avec des modifications esthétiques mais rarement mécaniques, on lui enlèvera même le toit pour une rare version cabriolet. Elle finira sa carrière avec la Sport Evolution dont le S14 passe à 2,5 l pour développer 238 ch … Elle perd 60 kg, mais gagne au change un bouclier avant et un aileron réglables, et des BBS en 16′.

Si vous en voulez une dépêchez vous tant qu’il est encore temps, les prix explosent, et d’ici peu de temps les modèles s’échangeront à des prix avec 6 chiffres ! Le prix de l’exception …

© BMW via HybridNz

© BMW via Sport Auto


Advertisements

Laisser un commentaire