Ferrari 365 GTB-4 : Même les divas portent des baskets !



A la fin des 60’s Ferrari n’avait pas encore l’aura qu’elle possède aujourd’hui. Ridiculisée par Ford sur la piste et par Lamborghini sur la route, Enzo se devait de réagir.  Il le fera en dévoilant ni plus, ni moins, celle qui deviendra probablement l’une des plus belles qu’il soit… la Daytona !

DLEDMV - Ferrari 265 GTB-4 Race - 01

DLEDMV - Ferrari 265 GTB-4 Route - 13

Après une insolente domination au Mans avec 6 victoires consécutives de 60 à 65 (Qui reste d’ailleurs la dernière de la marque dans la Sarthe !), Ferrari se voit dominée par Ford et sa méchante GT 40. Sur la route, c’est un constructeur de tracteurs, venu de Sant’Agata Bolognese qui vient bouleverser les plans du Commandatore. A partir de 1966, la Miura de Ferruccio Lamborghini domine la hiérarchie des sportives… Un V12 central arrière et un dessin à se damner proposent d’aller flirter avec les 300 km/h ! Mais c’est mal connaitre Enzo Ferrari… Il sonne la charge et convoque tout son état major de Maranello, l’heure est grave !


Mondial de l’auto 1968… Le monde de l’auto a les yeux braqués sur le stand au cheval cabré. Sous les projecteurs, la somptueuse 365 GTB-4 se dévoile. Un dessin signé Pininfarina, une architecture transaxle (Moteur avant et boite rejetée à l’arrière pour une meilleure répartition des masses), un V12 de 4.4 l offrant 4 arbres en tête, un carter sec, des chambres hémisphériques gavées par un bataillon de carbus Weber double corps pour 352 ch perchés à 7500 trs. Les mâchoires touchent le sol, les yeux saignent et les sphincters deviennent autonomes !  Sauf pour certains journaistes qui lui reprochent un certain manque d’audace.

DLEDMV - Ferrari 265 GTB-4 Route - 01

DLEDMV - Ferrari 265 GTB-4 Route - 05

Elle recevra le surnom de Daytona en hommage au récent triplé des 330 P4 à la course de 24h en Floride. Elle fait son entrée au Mans en 71. A cette période, les protos ont pris largement le dessus sur les GT.  Porsche 917K et Ferrari 512 M se partagent les 4 premières places. La Daytona termine 5ème au général et 1ère en GT. L’année suivante, elle truste les 5 premières places de la catégorie GT.

DLEDMV - Ferrari 265 GTB-4 Race - 07

DLEDMV - Ferrari 265 GTB-4 Race - 03

Elle redonnera à la marque ses lettres de noblesse en écrasant la catégorie GT jusqu’en 74 avant qu’une certaine Carrera RSR fasse son arrivée en 75 (Très bonne année 75 !).

DLEDMV - Ferrari 265 GTB-4 Race - 02

Une ligne aujourd’hui rentrée au Panthéon, un moteur qui donnait des frissons pour une marque devenue légendaire… Forcément, quand je vous en trouve qui se décrassent les pistons sur circuit, qui plus est, avec plus de 400 ch qu’on est allé débusquer à 8300 trs… Je vous en fais profiter !


 


© 19Bozzy92

© Gumbal

© belgian-motorsport & signatures éventuelles


Advertisements

Laisser un commentaire