Alpina B6 3.5S… La M3 E30 revue par Buchloe ! 9


Advertisements

La M3 E30… On en a déjà parlé en long, en large et même en travers… ce qui est normal pour une M3 avec un tel caractère ! Pourtant, il en est une encore plus envoutante, encore plus exclusive, encore plus rare. L’Alpina B6 3.5S… une sorte de M3 parfaite, parce que elle, le 6 en ligne, elle l’a !

« Une vraie BMW se doit de cacher sous son capot un 6 en ligne »… Ce débat, je l’ai eu il y a pas mal d’années avec mon pizzaïolo qui roulait en 520i E28 pendant que je trainais mes guêtres en 318is E30. A chaque fois, il me sortait les arguments habituels… La M1, la M535i, la 635csi… pendant que moi, je portais l’estocade avec 2 antithèses idéales et parfaites : « La 2002 Turbo et la M3 E30 alors ? ». Non mais !

Oui, n’en déplaise aux puristes, mais l’une des Béhèmes les plus envoutantes, emblématiques et probablement la celle qui a ramené le plus beau palmarès, reste une 4 cylindres !

Mais voilà, il a fallu que les sorciers de chez Alpina débarquent avec leurs caisses à out’ ! Du coup, ils ont viré le fameux S14 pour y greffer un 6 en ligne de 735i gonflé à 262 ch. La caisse perd en brutalité, ce qu’elle gagne en souplesse. La boite est un Getrag avec rapports rallongés.


Les supat’ sont maison, tout comme les roues qui passent en 16′ et se chaussent en 225/45. Plus puissante, les perfs font un bon en avant par rapport à la M3 « classique », sans que ce soit transcendant ! Ce n’est pas un reproche, mais voyez, en 88, le seul anti-patinage, c’était votre pied droit et vos fesses ! Et fallait être plutôt docile et modéré pour faire passer tout ce petit monde sur la route, sans que ça se solde par un déhanchement fumant. Surtout avec 1260 kg sur la balance…

L’habitacle adopte les codes de Buchloe. Rayures en vert et bleu sur la sellerie. Volant et pommeau siglés Alpina. Même chose pour la robe. Pas de kit ostentatoire, celui de la M3 d’origine suffit largement. Seuls les liserets et les sigles vous feront deviner que cette M3 n’est pas comme les autres.

Alpina en a sortie 61 de ses usines. Mais quand une M3 neuve coutait 250.000 F (38.000 €), il fallait compter presque 400.000 F (59.500 €) pour la B6S. Puis à l’époque, même si Alpina avait le statut de constructeur, la marque était mal distribuée et encore déjà considérée comme du tuning… sans savoir ce que ce genre d’investissement pourrait donner sur le long terme.

On le sait aujourd’hui, car si cette B6S vous plait, elle est justement à vendre… comptez 200.000 € le morceau ! Oui, plus chère qu’une Sport Evolution… Comme quoi le tuning d’hier ! Alors si elle vous fait craquer, allez vite voir combien vous pourrez vendre votre voiture, et faites vous plaisir…

© Alpina via signatures éventuelles

Advertisements

Laisser un commentaire

9 commentaires sur “Alpina B6 3.5S… La M3 E30 revue par Buchloe !