Honda Civic EK4 Spoon… Poussin sous amphet’ 6


Tristan a 24, de l’essence dans ses veines et un Vtec sous les fesses ! Puisque régulièrement il les pose dans une Honda Civic VTi ou plus communément appelée par les experts de japattitude, Civic EK4. Et comme bon nombre de Civic, elle a reçu une bonne dose de Pompelup, et par la même occasion, son ticket d’entrée dans De l’essence dans mes veines !

Tristan aime les voitures japonaises, mais surtout, les Honda Civic, c’est son virus… que Tristan a chopé dès le permis en poche. A son actif, une ED7… je rappelle que l’ED7, c’est la Civic 1.6 l 16v qui faisait fondre l’asphalte et servait d’engin d’entrainement aux futurs pilotes de l’U.S Air Force ! Mais aussi une EG4, la Civic 5ème génération qui cache un petit 1.5 l de 90 ch sous son capot. Enfin, il a tutoyé le Vtec avec un une EP3, la Civic Type R avec son K20, le 4 cylindres 2.0 l et ses 200 ch.


Puis un jour, il se dit qu’une réplique d’EK9, ce serait bien sympa, surtout que ça ne coure pas les rues, bien au contraire ! Ha oui, l’EK9, c’est la 1ère Civic Type R, basée sur la 6ème génération de la petit Honda. Le soucis, c’est qu’elle n’est jamais sortie de l’archipel, Honda l’ayant exclusivement réservée à son marché intérieur. Du coup, pour espérer rouler dans l’une d’entre elle dans l’hexagone, vous avez 2 solutions… Soit en importer une, sachant qu’elle est érigée au niveau de légende au Japon et qu’il faut déjà en trouver une avant de tenter le dur challenge de l’homologation. Soit se trouver une réplique à partir d’une EK4 (la VTi, faut suivre aussi !). C’est cette 2nde solution qu’a choisi Tristan.

Jusqu’au jour où il croise la route de ce gros poussin jaune… et jaune, ça lui fait penser à Spoon, un préparateur japonais bien connu des aficionados de la marque au H, et qu’on a déjà croisé via le Del Sol de Florent. Le projet débute… 

Au programme, d’abord l’esthétique, avec un pare choc avant BackYard et sa lame carbone, un becquet et des rétros carbone signés Spoon, une lame arrière piquée sur une Type R, une calandre Mugen, des phares à fond noir directement importés du Japon (Oui, les fameux JDM) et aux 4 coins, des Rota Splitstream en 15′. Le tout recouvert de ce vitaminé Phoenix Yellow, tiré du nuancier Honda Integra R DC2.

Dehors, ça claque, et dedans aussi ! C’est sobre, mais bien choisi. Avec un volant GT2i monté sur snap-off D1 Spec. Un pommeau Skunk 2, mais surtout, un jeu de véritable baquets Bride Low Max accompagnés de harnais Takata.

Hormis le freinage signé EBC Turbo Groove avec plaquettes Yellow Stuff et durites avia, les bras arrières inférieurs de chez Skunk2 et la barre anti-rapprochement arrière Stuke, tout est laissé d’origine.

Pour le sport, et les cervicales, Tristan est en train de finaliser la réfection complète d’un B18C6, le 1.8 l DOHC Vtec et ses 190 ch qui faisait le bonheur de l’Integra R. Il sera accompagné d’une boite courte accompagné d’un short shift et chantera à travers une ligne Supersprint avec silencieux Spoon Sport N1. Une fois terminé, il va prendre place sous le capot de la Civic.


Alors ce n’est peut être pas une EK9, mais finalement, ça n’est pas bien grave quand on voit la gueule de la Civic de Tristan. Surtout avec ces clichés signés par Max Lantez (Allez suivre sa page), un beau duo de petrolheads, qui mérite largement leur place sur De l’essence dans mes veines !

© Max Lantez Photography pour De l’essence dans mes veines


Laisser un commentaire

6 commentaires sur “Honda Civic EK4 Spoon… Poussin sous amphet’