Australian Improved Production – Quand une Civic ridiculise les V8 !


Jusqu’à cette vidéo, je n’avais jamais entendu parler de l’Improved Production. Ce championnat australien est tout simplement celui qui ferait rêver une bonne partie de nos petrolheads nationaux. C’est, en quelque sorte, le championnat des préparateurs amateurs… Et tout le monde a sa chance !

L’Improved Production, c’est un peu nos journées club sur circuit. Des passionnés, des caisses préparées, et des pilotes amateurs dont certains coups de volants pourraient rendre jaloux des professionnels fortunés ! N’oublions pas de notre Sébastien Loeb national a débuté en tirant le manche de sa GT Turbo, la nuit, sur les parkings. Les caisses sont donc des modèles routiers, revus et corrigés pour l’occasion.


Attention, en Improved, il y a quand même un règlement et des catégories. Pour être admissibles, les voitures doivent avoir eu une homologation en GrA ou bien avoir été commercialisées en Australie comme modèle routier et distribué à plus de 200 exemplaires. Une de ces 2 conditions validée, et elle sera alors homologuée par la CAMS (Confederation of Australia Motor Sport).

Niveau modifs, c’est plutôt simple. Le moteur, les freins, les suspat’ peuvent être modifiés. Les swaps sont autorisés à partir du moment où ils restent chez le même constructeur. Ainsi, vous pouvez coller un K24 à une Civic EG, un 13B-REW dans une RX3 ou un EcoBoost dans une veille Ford Falcon. Les ailes peuvent être tirées, l’avant aéré et les ailerons peuvent pousser à l’arrière.

Ensuite, la cylindrée vous classera dans l’une des 4 catégories. De 0 à 1.6 l, de 1.6 l à 2.0 l, de 2.0 l à 3.0 l et de 3 à 6 l. Sachant que gros cube ne rime pas forcément avec agilité et sportivité… comme le prouvent Jordan Cox et sa petite Civic EG.


Le championnat est né au début des 90’s et depuis, c’est un succès, la série est fun à souhait ! Les australiens ont bien compris que le sport auto doit d’abord rester un show, ou le spectacle doit se faire aussi bien sur, qu’en dehors de la piste. Le plateau est fourni, les budgets serrés et les pilotes s’éclatent sur la piste. Chacun a sa chance et il n’en faut pas plus pour que ça fonctionne (Enfin, ça chez nous, on ne l’a toujours pas compris ! Ou du moins, ceux qui tirent le ficelles ne veulent pas le comprendre…) puisqu’elle revendique même son Hall Of Fame !

Au niveau de la Civic qui arrive, Jordan Cox lui a flanqué un B20 qui, avec ses 1972 cm3 reste donc sous les 2.0 l. Châssis vif, poids léger, moteur énervé, vous la recette idéale pour aller damner le pion aux berlines plus cossues ! C’est chaud, ça envoie du lourd et la paire de cojones de Jordan est phénoménale ! C’est pas des dépassements qu’il fait, c’est des viols de classement… il vise, il passe !

 

Retenez le nom… Australian Improved Production… A quand la même chose agréée FFSA ?!

© Clement Wong

© J Cox

© Motorsport AU & signatures éventuelles.

Laisser un commentaire