Avignon Motor festival 2017 – Les vieilles aiment les bains de boue ! 4



Comme chaque année, les petrolheads du sud-est s’étaient donnés rendez-vous dans la cité des papes, au Avignon Motor Festival. Au programme, des caisses, des bécanes, des camions, des vieilles, des youngs, des sportives, des racers, des pièces, des miniatures… mais surtout… la pluie devenue quasi-habituelle du rendez-vous ! Et en chimie, on nous a appris que mélanger de l’eau avec de la terre, forcément, on a pataugé dans la gadoue !

A Avignon, les éditions se suivent et se ressemblent… l’organisation est toujours aussi vite dépassée, les passionnés qui ont fait le déplacement toujours autant énervés et épuisés par les longues minutes de bouchon et les parkings aux entrées plutôt aléatoires… Ensuite, il faut avoir la patience d’un moine tibétain sous prozac pour faire la queue, pendant plus d’une heure pour certains, avant de rentrer dans l’enceinte, une fois délesté de 13 € ! Le tout sous le déluge et les pompes dans la boue… Le rapport qualité – prix à ce niveau là, laisse un gout de amer au fond du gosier… et une odeur de kébab dans les narines !


Bon, si je dois m’arrêter là, on fait demi-tour et on rentre à la kasbah ! Sauf qu’en Avignon, le niveau est là où il ne se voit pas… dans les halls ! Parce que pour ça, l’organisation se sort les doigts chaque années pour envoyer du lourd. Tous les passionnés seront comblés, qu’ils soient fans de motos, bagnoles, camions, et ce, quelle que soit l’époque.

Cette année, c’est la marque de Maranello qui était à l’honneur. Un plateau de haut niveau, de la 166M jusqu’à la Enzo, en passant par la Daytona, les Dino 246, les éternelles 250, 275 et 330, Testarossa, ou encore les mythiques F40 et F50. Bref, les chevaux étaient de la parties. Tout comme le lion de Sochaux puisqu’une petite rétrospective Peugeot était également de la partie.

L’occasion aussi de croiser les potes, connaissances, relations, amis, partenaires… Le Team Go On qui exposait 2 Datsun 260Z, Montpellier Auto Racing qui nous avait fait l’honneur de la bestiale GTR Liberty Walk en 2016 et qui nous en remet plein les yeux avec un Gallardo Spider. L’équipe du Multi Motion Garage, Noel Racing, Pepinox, la FSRA, Xtrem Drift, Colombo Challenge, JF Auto, Bullit Racing, Gotti… et bien d’autres.

Chaque année c’est le même constat, on repart du Avignon Motor Festival plutôt partagé ! Déçu par un site qui peine à rivaliser avec les poids lourds de la catégorie, un genre de Retromobile ou d’Epoqu’Auto au rabais (Sauf pour le tarif à l’entrée !) niveau infrastructures. Pour autant, toutes ces péripéties ne gâchent pas le plaisir du plateau, ni celui de déambuler sur les différents parkings (Avec des bottes en caoutchouc !). Il serait peut-être temps de recouvrir les quelques terrains d’un véritable enrobé digne de ce nom !


Bref, si vous avez raté cette édition 2017, qui a quand même, pour la 1ère fois, dépassée les 50.000 entrées, on vous offre un p’tit rattrapage !

© De l’essence dans mes veines via TiTi


Advertisements

Laisser un commentaire

4 commentaires sur “Avignon Motor festival 2017 – Les vieilles aiment les bains de boue !