La Bugatti Veyron et la Hennessey Venom GT pulvérisées par… une Ford GT ! 1



Les records ont été inventés pour être battus… tôt ou tard ! Même si les 2 missiles sol-sol que sont la Bugatti Veyron Super Sport et l’Hennessey Venom GT ont placé la barre à un niveau plus qu’élevé. Mais voilà, ça c’était sans compter sur une certain Ford GT…

Ca s’est passé lors de l’édition du Texas Mile… C’est très simple, une ligne droite, des caisses street légal et du no limit. Le but, celle qui passe la barre du mile à la vitesse la plus élevée.


Jusqu’à maintenant, la Bugatti Veyron Super Sport avait tapé un honorable 429,625 Km/h. Puis ce fut au tour de la monstrueuse Hennessey Venom GT qui allait balancer un 434,523 Km/h dans les anales !

Il faut quand même poser quelques bases. La chasse à la V.max est un autre sport que l’accélération. Leur seul point commun reste la puissance, indispensable aux 2. Mais pour un 400m, le couple est tout aussi important, si ce n’est plus. Les ingénieurs motoristes vous le confirmeront, la puissance c’est pour la vitesse, le couple pour l’accel. Sur un run, la grosse contrainte physique, c’est de pouvoir passer tout ce monde excité sur la piste. Gestion, grip, transmission… plus les contraintes mécaniques à encaisser.

Pour la V.max, il faut surtout pourvoir compter sur la stabilité de l’engin, ses perfs aéro, sa trainée, mais aussi ses appuis… gros paradoxe ! Faut que ça colle, mais pas trop, sinon ça freine, alors qu’on veut aller le plus vite possible, il faut donc trouver le juste milieu entre le coef de pénétration (Calmez vous !), l’adhérence et bien sur, la vitesse pure !

Ainsi, la Bugatti avait démontré le talent et la puissance du groupe VAG et de son patron de l’époque (Ferdinand Piëch), avec un budget important et une armée d’ingénieurs ! L’Hennessey, c’est une Lotus Exige à la sauce BBQ… plus longue, plus large, elle reçoit le bon gros V8 ricain boosté aux turbos pour envoyer… la sauce justement ! De la part d’un préparateur, c’est déjà une prouesse de finaliser un engin à ce point.

Et c’est également le cas de celle qui débarque aujourd’hui… Une sculpturale Ford GT de 2006 revue et corrigée par l’équipe M2K Motorsport. Pendant qu’ils confient le V8 à Accufab Racing, ils envoient le châssis chez Ahlman Engineering. L’aéro est également revu avec l’adoption d’un fond plat, qui permet de faire le vide sous la caisse et créer ainsi un phénomène de ventouse. C’est efficace, mais il faut bien maitriser l’appui de l’avant de votre voiture, car à la moindre perturbation, c’est l’aile d’avion et le salto arrière assuré ! Rappelez vous les CLK ou Porsche 996 GT1 qui s’élevaient tout là haut dans le ciel !

Le compresseur est mis à la retraite, remplacé par un duo de turbos. Le V8 de 5.4 l est renforcé, gestion revue, injection… la liste serait trop longue. Bah, c’est qu’il en faut pour sortir 2500 ch ! Car celle qui descend en droite ligne des monstres qui ont marqué les Hunaudières dans les 60’s, est devenue une spécialiste de la torture de gommes arrière !


Au final, notre missile a tapé un run d’1 mile avec une vitesse finale de… roulement de tambours… Pour maintenir le suspense quelques secondes de plus, l’équipe de M2K Motorsport avait évalué les capacités à 440 Km/h minimum… en espérant tutoyer la barre des 280 mph (450 Km/h), d’où le numéro sur la porte. pari gagné, pardon, explosé, car la Ford GT a littéralement atteint 293,6 mph, soit 472,5 Km/h, pour une voiture Street Legal !

Alors bien entendu ça ne sert à rien, hormis l’éternel concours de celui qui a la plus grosse… mais ça reste une belle vitrine des compétences et prouesses techniques de l’équipe de M2K. Un super coup de pub dans un pays qui ne jure que par une ligne droite de 400m. Puis une américaine, d’autant plus une légende comme la Ford GT qui accroche ce record… Priceless ! Même si tous les yeux sont braqués sur une certain Bugatti Chiron… A moins qu’une nouvelle Ford GT… Wait & see

© Top Speed Racing Association & signatures éventuelles


Advertisements

Laisser un commentaire

Commentaire sur “La Bugatti Veyron et la Hennessey Venom GT pulvérisées par… une Ford GT !