MCG Propulsion : Trio de 911 – Du restomod made in France 3


« Salut Titi, un trio de Porsche 911, full restomod, ça te branche pour ton site ? »… Voilà comment Dan Dos Santos, shooter devant l’éternel, m’a chauffé un bon matin de décembre. Me demander, à moi, si ça pouvait m’intéresser… de la 911 restomod ! Devinez ce que je lui ai répondu…!

Je veux ma couille ! Et plutôt 2 fois qu’une… même 3 fois si vous voyez c’que j’veux dire ! MCG Propulsion, je connais, du moins de réputation. Chez eux, les Porsche 911, ils les prennent, les restaurent, les rendent plus sexies, plus bruyantes et, au passage, leur donnent un bonne touche de pompelup… si ce truc qui énerve les talibans du Matching Number. Enfin, pour les rassurer, chez MCG on connait aussi le Matching puisqu’ils restaurent, font de la prépa compet’, de la vente Porsche d’occase ou encore, réalisent toutes demandes sur mesure !


Sur une Porsche 911, l’origine c’est sympa, mais un beau restomod, une belle prépa, menée avec gout, c’est pas mal non plus… en tout cas, ici, on dit pas non… surtout avec des clichés signés Dan Dos Santos qui vont nous mettre tout ce beau petit monde en valeur !

La 1ère 911 à se présenter, est bleue du toit aux roues. Basée sur une 2.7 l de 76 elle échange son flat 6 d’origine contre un 3.0 l préparé par les sorciers de MCG. Sa cylindrée passe à 3.2 l, les pistons sont prévus pour encaisser des hautes compressions, des carbus PMO gavent le tout, et un échappement spaghetti SSI se charge d’évacuer les calories et accessoirement, de la bande son. Au final, la pompe à feu balance 260 ch sur les roues arrière via une boite SC915, accompagnée d’un autobloq’ et d’un embrayage allégé et renforcé. Avec 975 kg, tous pleins faits, voilà qui laisse imaginer un level proche du jouissif !

Le châssis est bien entendu revu histoire d’encaisser la puissance et le caractère du bloc. Barre anti-rapprochement, suspat’ Bilstein et un arceau qui vient rigidifier le tout. Puisqu’on est dans l’habitacle, on peut admirer les 2 baquets, habillés d’une sellerie bordeaux qui mêle cuir et Alcantara. Les panneaux de portes et le tableau de bord reçoivent également leur lot de peau de vache. On retrouve aussi un jeu de harnais, un volant Momo Prototipo, un pommeau bois avec une embase de levier de vitesse en alu poli.

Enfin esthétiquement, la caisse s’inspire de la 2.3 ST, les phares sont à LED, la face avant classique, les ailes arrière empruntées à une ST se font remplir par des Fuchs en 8 et 9×15′ chaussées en Michelin. C’est propre, sobre et si vous êtes déjà à 2 doigts de la rupture, attendez de voir la suite !

Car celle qui suit est blanche, comme un ange ! C’est sobre, c’est gentil le blanc… tu parles ! Un véritable démon! L’engin accuse 1000 kg pour 280 ch. De quoi remuer la base qui était à l’origine une 3.0 SC de 82. Ce coup-ci, le flat 6 est conservé, mais revu de fond en comble. La recette est la même que la bleue, carbus PMO, ligne spaghetti SSI, boite 915, pont autobloq’ et l’embrayage renforcé.

L’habitacle est plus sobre dans son approche. Bacquets cuir noirs, moquette allégée, pédalier et reposes pieds alu, harnais, volant Motolita et arceau. Le style est beaucoup plus racing. Même modifs niveau châssis, barres et Bilstein sont au rendez-vous. La caisse reçoit sa cure vintage, singeant elle aussi la 2.3 ST avec sa face avant classique, ses rétros chromés, et 4 ailes chaussées en Fuchs de 8 et 11×15′.

Ha je ne sais pas vous, mais perso, j’en suis à mon 2ème calbut’ ! C’est la faute à Dan tout ça… et dire qu’il en reste encore une… je ne sais pas si je vais tenir encore longtemps !

Surtout que la dernière est la plus bestiale des 3… Elle reprend les traits de la méchante 2.8 RSR et n’hésite pas à afficher la couleur avec un rouge sang qui semble hurler qu’il ne faut surtout pas l’énerver ! Elle a vu le jour en 86, le best seller de la gamme 911, une 3.2 l. Son Flat 6 est réalésé à 3.4 l, puis reçoit une injection mécanique modifiée. L’équipe de MCG vient ensuite lui greffer des arbres à cames plus pointus, un double allumage, un radiateur d’huile frontal pour la grosse attaque et le désormais habituel échappement spaghetti. Au final, c’est environ 340 canassons qui s’impatientent sous le capot arrière.

La boite est là aussi une 915 avec son autobloquant et son embrayage renforcé. L’habituel duo Biltein pour les suspat’ et la barre anti-rapprochement, ainsi qu’un freinage d’origine 930 Turbo. L’arceau est également de la partie. 

Au niveau de l’habitacle, on peut toujours compter sur les 2 baquets, le Momo Prototipo tulipé, le pédalier et le marche pied alu, une moquette light, des panneaux de portes RS et un compte tours qui va chercher 10000 trs. Notre 911 sanguine revendique 980 Kg, full… Tout pour l’attaque !

Nos 3 bébêtes se sont donc retrouvées ensemble, 3 Porsche 911, restomod, bleu, blanc et rouge… pour un préparateur français… Allez, main sur le coeur, le menton levé, reprenez en coeur, « Allons enfants de la…. »


Et un gros merci à l’ami Dan pour ces clichés qui débitent la rétine ! Allez vite le suivre sur sa page, vous allez vous achever !

© DDS Photographe & MCG Propulsion


Laisser un commentaire

3 commentaires sur “MCG Propulsion : Trio de 911 – Du restomod made in France