’86 Mini Cooper – « Rebel in light » ! 3


Un poids plume, un châssis joueur, des blocs nerveux, un vivacité de karting… Il ne manque pas grand chose à une Mini Cooper pour devenir un objet totalement délirant et envoutant. Allez, peut être une louche de kilos en moins et une seau de watts en plus…

Et elle est faite pour ça. Une balle qui se faufile partout. Cette caisse, c’est un jouet pour grands enfants. Attention, je parle de la vraie Mini, celle qui a pris sa retraite à la fin des 90’s, avec ses 3m30 de long, ses 1m40 de large pour à peine 1m38 de haut. Celle qui accuse moins de 700 kg sur la balance et qui chausse en 12′. Pas la version modernes qui a abusé de Big Mac – frites – Coca !


Voilàààà, celle qui a remporté le Monte Carlo à 3 reprises ! Et je parle bien entendu du rallye, pas de l’arrivée au bar du coin en mode kéké… Car pour cela, la Mini version moderne est une  spécialiste, et elle n’a que ça à son palmarès d’ailleurs (Oui, vous aurez compris, je n’affectionne pas plus que ça la nouvelle Mini !). 

Enfin, la vraie Mini qui se présente à vous aujourd’hui est un modèle de 1986. Une Austin Mini Cooper de son vrai nom, qui s’est retrouvée passée en mode rallye, Street legal, mais dans le genre prépa radicale… en ces termes, oubliez la petite sortie romantique avec Madame pour le resto aux chandelles, à moins que Madame soit aventurière et possède un fessier en acier ! 

Au programme de notre puce, un vidage complet, un arceau pour rigidifier le tout. Tant qu’on est dans l’habitacle, on pourra remarquer les 2 baquets et les harnais Sparco. La planche de bord n’a jamais aussi bien portée son nom, se contentant du strict minimum, de manos pour veiller à la mécanique et d’un tripmaster pour les rallyes de régul’. 

Le 1380 cm3 est quasi d’origine, gavé aux Weber, il expire dans une ligne libérée qui adopte une double sortie centrale. Les supensions sont revues, raccourcies et rigidifiées ainsi que le freinage qui passe chez AP Racing avec étriers 4 pistons !


Enfin aux 4 coins, un jeu de Minilite en 13′ chaussées en Yokohama en 175/50/13. La caisse reçoit une robe grise pendant que les extension, le toit et le bas de caisse sont eux, recouverts de noir. Avec 90 ch en mode carbu pour seulement 700 kg, on a qu’une envie, y poser ses fesses et tailler de la départementale bien tortueuse !

© Carcave 


Laisser un commentaire

3 commentaires sur “’86 Mini Cooper – « Rebel in light » !