Fred’s Renault Twingo – Un jeu de jantes et puis… 4


Quand je suis tombé sur les photos de Jordan, je me suis dit que cette Twingo avait bien sa place ici. Du gout et du style… On vous le répète à longueur d’article, mais quand on modifie, le résultat ne dépend pas de la base, mais principalement de ce qu’on va y faire dessus et le secret tient en une phrase « Ne jamais en faire trop ». Alors quand Frédéric a décidé de s’en prendre à une Twingo, fallait en avoir quand même… 

Ce qui est surprenant également, c’est que lorsque vous discutez avec les proprios de ces beaux projets, ils ont tous un point commun, le respect de l’origine. Comprenez par là qu’ils ne cherchent absolument pas à dénaturer les lignes, au contraire, juste à les sublimer en y ajoutant quelques détails, quelques touches bien senties, bien calculées. Paradoxe qui risque de donner des aigreurs à certains… modifier tout en respectant l’origine ! Finalement c’est peut être ça le pompelup… En tout cas, la Twingo de Fred, elle en a une bonne dose.


Leur histoire commence en 2003 quand il décide d’acheter une Renault Twingo Pack importée d’Allemagne avec son toit en toile « Open Air ». La Twingo, c’est la 4L des 90’s. Citadine sympathique qui mise autant sur sa bouille que sa simplicité… Elle n’ a aucune prétention, mais en tout cas, ce qu’elle fait, elle le fait bien. Et en plus ça marche, elle a ses fans, et j’avoue en faire partie !

Celle de Fred est nickelle, il aurait pu largement s’en accommoder. Mais voyez vous, le pompelup l’habite… alors lui donner un peu plus de gueule ne fera de mal à personne. Attention, le pari est délicat sur ce genre de voiture, le but étant de ne pas tomber dans le ridicule et de rester dans l’esprit du dessin d’origine signé Jean-Pierre Ploué. Puis Fred il aime bien le style German Look. Un look qui se limite à quelques modifs discrètes, posé, des jantes à déport sans chercher un diamètre délirant et un moteur qui restera d’origine. Allez, ça devrait le faire…

Il commence donc par… faire des bornes ! Plus de 1000 pour aller chercher son 1er jeu de jantes, des T Line en 13′ avec le déport qui va bien. Mais voilà, une fois jantée, Fred se rend compte qu’il roule trop haut… 4 ressorts courts en -40 plus tard, c’est déjà mieux, mis à part qu’il trouve que ça manque encore quelque chose pour vraiment faire la différence. La machine est en marche… 

Le projet est bel et bien lancé, tout doit rester sobre, classe & discret. Il se met donc à la recherche de ce qui va venir habiller sa Twingo. Il craque pour un kit d’origine Renault Sport, composé de moustaches avant, bas de caisse et d’un becquet, le tout accompagné d’un pare-choc avant de Twingo phase 2. Les ressorts courts laissent leur place à des combinés filetés tout comme les jantes, toujours des T Line, qui passent désormais en 14′. Une  rare et quasiment introuvable barre anti-rapprochement prend place sous le capot. L’open air bleu est emprunté à une Twingo Sari. Des feux arrière transparents, un silencieux Sebring, même l’habitacle reçoit sa cure de pompelup avec un intérieur cuir noir d’origine Renault. 

Une fois tout ce beau monde monté et posé, il manquait la touche finale, une peinture qui claque. Toujours avec ce soucis de sobriété et de classe. On n’est pas là pour jouer un top 10 au Cap D’Agde, avec une teinte flashie et des néons sous le châssis… non, la teinte restera d’origine, mais recevra en plus une pointe de paillettes pour donner un aspect final plus profond et brillant.

Depuis, Fred change de temps en temps de roues. Les T Line seront remplacées par des Borbet Type A, puis vint le tour de Speedline avant celui des ATS… Aujourd’hui, c’est des Rondell de 14′ qui remplissent chaque aile.


Au final, Fred a largement gagné son pari. Sa Twingo est juste sublime, sobre, clean, sans tomber dans le bling bling ou le tuning. Le piège était là, il a réussi à l’éviter. Modifier une Twingo… voilà qui en surprend plus d’un, comme ce policier qui, lors d’un contrôle, lui fait remarquer que la terre est basse avant de la laisser partir tranquillement… Ou ce vendeur de pneus qui découvrira que du 195/45/13 ça existe et même qu’il en a au catalogue ! Donc si vous êtes un habitué de De l’essence dans mes veines, vous savez qu’ici rien ne nous arrête tant que l’essence coule à flots ! C’est bien le cas de Fred et de sa Twingo mais aussi de Jordan de HJ. photography qui nous offre ici un shooting à nous déboiter la rétine ! Allez vite le suivre sur sa page, son talent, il le montre dans chacune de ses photos !

© HJ. photography


Laisser un commentaire

4 commentaires sur “Fred’s Renault Twingo – Un jeu de jantes et puis…