1ère Porsche 964 RWB France… Champagne ! 24



Ca y est, c’est fait. Akira Nakaï a enfin trouvé une résidence secondaire dans l’hexagone, et pas n’importe où, à Reims la capitale mondiale du champagne. C’est grâce à l’équie d’Easy Cars Reims que les futures Rauh Welt tricolores vont désormais venir hanter nos routes… Et la 1ère Porsche signée RWB a, comme d’habitude, eu les honneurs du maitre. Bien entendu, nous y étions !


Et vue le level de l’évènement, vous pensez bien qu’on ne pouvait pas y envoyer Gilbert Montagné et Stevie Wonder ! Non, il fallait l’élite, le pâté de tête, la crème de la crème… j’ai nommé ΥΔDΣ O’TOGRAPIX et Pose DéKa. Ah cherchez pas, dans l’genre, y’a pas meilleurs ! J’vous conseille vite de les suivre si ce n’est pas déjà fait !

Du côté d’Easy Cars Reims, c’est du pareil au même. Un trio de spécialistes passionnés qui ont de l’essence dans les veines et un carte d’abonné chez un constructeur de Zuffenhausen ! Oui, Porsche, pour les incultes… Le trio composé d’Hervé, Mathieu et Adrian, fait preuve d’autant de professionnalisme que de passion et de sympathie. Vous vouliez du passionné, vous en avez 3 pour le même prix !

Ou plutôt 4, puisque qu’Akira est venu se joindre à l’équipe. Enfin, ça peut paraitre simple comme ça… sachant que les négociations ont durée 2 ans. Que voulez vous, Akira est du genre très demandé… Il faut savoir que pour chaque commande, le kit est fabriqué à la main par une personne située à Chiba au Japon. Les éléments sont envoyés au revendeur qui les fait ensuite peindre. Une fois que tout est prêt, c’est Akira himslef qui vient assembler découper, assembler, riveter et terminer la fusion du kit XXL avec la grenouille 911. Voilà, Akira c’est Tintin mais avec une caisse à outil à la place de l’appareil photo ! 

Au final, une Rauh Welt, qu’on aime ou pas (Parait qu’il y en a !) c’est un peu l’underground du traitement esthétique sur Porsche 911 aircooled. Savoir que les influences de Nakai San viennent du touge, des wangan, des courses sauvages, et du time attack. On est pas dans le bling bling tiré à 4 épingles avec le petit doigt en l’air. Ici, c’est viril, avec muscles et rivets apparents. Oui, ça peut constiper les aficionados du polish dominical !

Il n’empêche qu’une Rauh Welt, ça se reconnait au 1er coup d’oeil, et ça déplace les foules, puisqu’ils étaient nombreux les 7 et 8 septembre pour venir voir le maitre à l’oeuvre, assembler la 1ère Porsche 911 française prête à porter sa griffe et, par la même occasion, ouvrir officiellement les commandes pour les clients qui souhaitent s’offrir. 

Il s’agit d’une 964 Carrera 4 qui a vu le jour en 1990. Avant de passer en mode vener’, la caisse est restaurée entièrement et se pare du célèbre bleu Nogaro, celui là même qui a aussi fait le bonheur de l’Audi RS2.

Il faut savoir que Easy Car sort une centaine de Porsche d’occasion par an, toutes flambantes. En parallèle, du côté d’Akira, pendant que les ayatollahs et obsédés de la spéculation commencent déjà à se gratter, sachez que notre homme est une féru de la 911 aircooled, et que son objectif 1er est de les transformer en monstres du time-attack. Donc à l’image de Porsche qui élargissait sa grenouille pour la faire passer en RSR avec des voies et des pneus beaucoup plus larges, RWB est né dans la même démarche, n’en déplaise aux coincés du sphincter ! Pour gagner du grip, il élargit les voies et les rigidifie… et les normes obligent à les couvrir pour rester street legal. Et quitte à élargir, autant le faire avec style… et bestialité ! 

L’objectif n’est pas la perf en ligne droite ou la pose nocturne sur parking, non. Ici, on fait en sorte que ça tienne mieux, que ça passe plus fort et que ça claque du chrono en jouant sur un poids contenu en optimisant la vélocité mécanique pour la rendre plus hargneuse dans les tours.

C’est pour cela que les flat 6 des 911 signées RWB sont souvent laissés d’origine, pas de greffe de turbo, d’augmentation de cylindrée… Après le proprio fait c’qu’il veut avec son pognon ! S’il veut 1000 bourrins, libre à lui.

Sur la 964, il est juste libéré. Une admission revue, tout comme l’allumage et sa ligne est libérée et active, grâce à l’ajout d’une valve motorisée histoire de pouvoir passer en mode full sur piste. Le volant moteur perd du poids pendant que l’embrayage est renforcé. 

Les liaisons sont revues, empruntées à une 997, raffermies et maintenues par du KW. Pour la rigidité, un arceau et une barre anti-rapprochement viennent compléter le tableau. Le freinage est désormais confié à une couple disque / étrier emprunté à la 997 lui aussi. Enfin l’habitacle reçoit des baquets de 996 GT3 histoire de ne pas se retrouver secoué comme un prunier en cas de grosse attaque. Enfin chaque aile reçoit ses Work Meister sur mesure, qui cube en 10,5 et 12 x 18…! Plus large, on tombe dans le Caterpillar !

Aussitôt finie, aussitôt testée, et pas n’importe où puisque la 964 est allé fouler l’asphalte belge de Spa Francorchamps. Et l’objectif est atteint… un peu “just” dans les lignes droites face aux missiles modernes, elle les recolle facilement dans les sinueux pour finir par leur faire admirer son postérieur ! Oui, malgré ses 27 ans, notre 964 se montre d’une efficacité et d’une méchanceté troublante ! Et c’est là l’essentiel, l’efficacité avant tout.

Enfin pour ceux qui en doutent encore, ou qui tirent un jugement après 2 photos et une vidéo de 30 secondes (Mon Dieu qu’ils sont nombreux !), il faut savoir que la qualité est juste à tomber ! Akira est un perfectionniste et n’hésite pas, si le rendu ne le satisfait pas, à démonter et reprendre l’ajustement à plusieurs reprises s’il le faut. Je vous invite à mettre le nez sur une véritable RSR sortie de Zuffenhausen dans les 70’s (Bon, l’étape N°1 est déjà d’en trouver une !), et justement, de voir qu’à l’époque, la finition sur une voiture de course était loin d’être la priorité des équipes de chez Porsche. 


En attendant, Easy Cars Reims se rend compte de l’enthousiasme que déclenche cette 1ère 964 française signée RWB. Même auprès de beaucoup de porschistes, agréablement surpris devant le rendu final…. et désagréablement énervés par son efficacité sur circuit ! Puis a un moment, c’est aussi la fierté de se dire qu’ils l’ont fait… Rauh Welt pose enfin ses roues en France et rien que pour ça on peut les applaudir et faire péter le champagne. Ah ben justement, Champagne, c’est le nom qu’a donné Akira à cette Porsche 964 !

Comme il faut terminer je tiens simplement à remercier toute l’équipe. En commençant par Akira, parrain de DLEDMV depuis maintenant 4 ans, à une époque où ses kits commençaient tout juste à faire parler d’eux en Europe. Remercier Hervé, Mathieu, Adrian et toute l’équipe d’Easy Cars Reims, lecteurs de DLEDMV et qui n’ont pas hésité une seconde pour accepter notre présence. Et bien entendu, les serial-shooters sans qui nous ne serions pas grand chose, en l’occurence Pose DéKa (Alias khachayar Dehbashi) et ΥΔDΣ O’TOGRAPIX (Oui, le célèbre Yade OTo), que je vous invite fortement à suivre et dont le talent égale la passion !

Quelque chose me dit qu’on risque de recroiser Easy Car Reims régulièrement sur DLEDMV !

© DLEDMV & Easy Cars Reims via Pose DéKaΥΔDΣ O’TOGRAPIX


Advertisements

Laisser un commentaire

24 commentaires sur “1ère Porsche 964 RWB France… Champagne !