Seat Ibiza CLX : Static System Porsche… 29



On vous l’dit et le répète à longueur d’année et d’articles… Roulez différent ! Non pas qu’on se lasse des BMW E30, Honda Civic ou Golf en tout genre, mais c’est vrai qu’à un moment, difficile de faire original sans tomber dans le lourdingue et la faute de gout… compliqué de faire original quand on a l’impression que tout a déjà été fait. Et c’est pour ça que Yoann, il a préféré aller voir ailleurs, et comme il aime les pots de yaourt peu commun, c’est une Seat Ibiza 1.2 CLX qui sera sa victime !


L’Ibiza, c’est un tournant dans l’histoire de Seat. La marque, qui rencontre un certain succès en Espagne, produit et assemble des voitures sous licence Fiat. Pourtant en 75, à Martorell, une fois le pays libéré de la dictature de Franco, l’état major de Seat cherche à proposer ses propres voitures et d’en développer les ventes en dehors des frontières espagnoles. Pour y arriver, elle décide d’envoyer du lourd… D’abord, elle limite sa collaboration avec Fiat, puis confie le dessin de son modèle à Giugiaro (En réalité, il s’agit de la proposition de la Golf 2 refusée par VW et donc récupérée par Seat), finalise un partenariat avec VW (Seat met à disposition ses usines pour y assembler des VW) avant que la marque allemande devienne majoritaire en 86, et fait appel à Porsche pour l’étude d’un nouveau 4 cylindres qui abandonnerait la carburation pour l’injection. Ha ça rigolait plus du côté de Seat !

Et ça allait fonctionner, puisque présentée en 84, l’Ibiza allait rencontrer le succès, et ouvrir la voie d’une longue lignée qui dure encore plus de 30 ans après. Et il a fallu que l’une d’entre elles, produite en 90, séduise Yoann et que ce dernier décide de lui donner une p’tite dose de pompelup… Oui, 2 fois rien. Un droppage en règle, avec des combinés filetés réalisés sur mesure.

Il a ensuite installé des cales de changement d’entraxe pour poser des jantes 3 parties en 6 et 6,5 x 15′. Débadgées lors de l’achat, si vous avez une idée des modèles… qui ressemblent énormément à des Panasport ou Image. Quoiqu’il en soit, ça va superbement bien à notre best-seller espagnol qui affiche fièrement son logo Porsche System, qui l’a tellement aidé pour ses débuts de carrière.

Un droppage, 4 jantes, et basta. Inutile d’aller surcharger. L’Ibiza 1.2 CLX affichait déjà une ligne sympathique, agrémentée de quelques touches sportives qui la rendaient nerveuse et vive, même si son bloc n’affichait que 63 ch. Même si ça ne suffit pas à en faire une sportive, ça reste largement suffisant pour un daily. 

Quoiqu’il en soit, Yoann a rendu son Ibiza unique et l’ami Costa a su la saisir avec talent. Profitez… puis si l’Ibiza vous plait, faites nous signe, elle est à vendre 😉


© KΩS Photography


Advertisements

Laisser un commentaire

29 commentaires sur “Seat Ibiza CLX : Static System Porsche…