Partage

C’est après un énième hurlement primaire que j’me suis dit qu’il fallait qu’on partage ça avec vous. Parce que du bon gros débile sur la route, on en croise. ‘Faut pas croire, on est comme vous. Malgré toutes les caisses démentielles qu’on vous présente, on reste de bons pères de famille (j’ai que 3 chats et alors ?!) qui ne veulent qu’une chose, passer un bon moment sur la route et surtout, arriver entiers. Comme on doit a peu près tous avoir les mêmes connards du matin au soir, on va faire un tour des plus grosses crasses qu’on voit, et surtout les réactions qui nous détendraient sur le moment. Action !

Apprenez à conduire ! 1

  • Pas de cligno :

Alors celle-ci c’est la classique. T’es sur un stop ou un céder le passage. Tu vois une caisse au loin qui arrive, donc t’es obligé d’attendre. Le mec, tu sais qu’il t’a vu. Tu sais qu’il sait que t’attends (oui ça fait un peu psyché comme ça, mais tant qu’on s’comprend). Donc toi tu te dis qu’il va tout droit ! En plus t’as l’impression qu’il fait exprès d’aller doucement – juste pour te faire chier – et 3 mètres avant le gars tourne sans mettre son cligno. T’as attendu pour rien !


Réaction immédiate ? Tu fais un 180 pleine balle, tu poses ta caisse devant la sienne, tu descends. Le gars a pas le temps de fermer sa caisse, t’ouvres sa porte, tu le sors par les cheveux (si c’est Titi t’es dans la merde pour ça…) et tu lui éclates le front contre son cligno – le premier qui vient – en répétant “c’est ça un cligno enculé !” x4. 

Apprenez à conduire ! 2

  • Quand tu tentes de te garer un samedi de soldes :

Celle-ci aussi les amis, vous l’avez sûrement vécue. Vous allez vous garer sur un parking un samedi, pour emmener bobonne et les merdeux faire les courses. Qu’on se le dise, se garer dans un parking blindé un jour de course, c’est au moins aussi chiant que se taper l’intégrale des feux de l’amour. Surtout qu’il y a LA famille de bons gros débiles. Tu sais, ceux qui ont galéré juste avant toi pour se garer 4 places plus loin. Toi t’es en train de manœuvrer. Tu galères déjà a essayer de pas niquer ta caisse, de dire à bobonne qu’elle aura son soutif rouge et aux gamins qu’après, on ira chez MacDo, que t’as l’aut’ et sa clique qui passent. Mais ils cherchent pas à te contourner histoire de pas te faire chier. Non. Ils passent derrière ta caisse, pendant que tu recules. Pourtant ils savent que c’est chiant de se garer ! Et puis le gars qui te regarde d’un air de dire, “ben quoi, t’as un blème ?!”…

Réaction immédiate : “Glissé” de la pédale d’embrayage…

Apprenez à conduire ! 3

  • Grillage de priorité :

Bon vous allez dire qu’on se facilite un peu la vie. C’est un peu la réciproque de notre premier cas. Tu roules pépouze. Mais vraiment peinard. T’as un morceau de zique qui va bien, t’es cool, rien, vraiment rien, ne pourrait venir casser ta zénitude. Sauf ce gros con. Tu sais, le gars que tu vois arriver sur un céder le passage. Toi t’es loin, tu te dis, c’est bon on est large. Mais le gars bouge pas, non, il attend bien que t’arrives a son niveau. Et là il s’engage sous ta gueule. On connait l’même hein ?!

Réaction : Ah oui on a pas dit que ta caisse ce jour c’est un bon Dodge Ram 1500 ! Eh ben tu cherches pas, pied tôle…

Apprenez à conduire ! 4

  • La fameuse file du milieu :

Qui ne l’a pas vécu ? T’es sur l’autoroute, y’a personne à droite. Classique hein ? Et t’as l’aut’ limace qui se traîne à 100 sur la file du milieu vous vous souvenez ? Alors dans la théorie toi tu roules à droite, tu devrais tracer sur deux voies, le doubler, et te rabattre. Ouais, mais c’est lui qui casse les couilles non ? Donc tu restes sur ta voie, en plus t’as le régulateur, et t’as pas tellement envie de bouger. Et là, il voit que tu roules plus vite, un éclair de génie, il se dit “non, tu ne me doublera pas par la droite…!” et se rabat sur ta gueule. 

Réaction : Ça tombe bien t’as toujours ton Dodge Ram… Qui a la plus grosse ? 

Apprenez à conduire ! 5

  • Piler sur un radar :

Qu’on se le dise, les radars, ça casse les couilles. Vous pourrez nous dire tout ce que vous voulez, bon ou pas bon, ça nous les broute. Mais personne n’a envie de filer 90 voire 135 balles à Manu. Donc ils font tous la même chose, un grand coup d’patin juste devant le photomaton. Toi t’es peinard à 110, et l’aut’ y fait un 120-90 juste devant ta gueule. 

Réaction : Un poubelle qui se fait refaire le cul en photo, cool non ?!

Apprenez à conduire ! 6

  • Le Vieux PUTAIN !! 

C’est un des pires. Il tombe toujours au mauvais endroit, au mauvais moment. Quand t’es pressé, et que t’as pas de moyen de passer par ailleurs. Surtout qu’en général, il te grille une prio parce que “tu comprends il est vieux il t’as pas vu”. Tu le reconnais vite. Une citadine voire une compacte bignée aux 4 coins, et surtout, tu vois la casquette et bobonne à l’avant. Et bordel il se traîne… Mais d’uneu force. Toi t’es derrière, et t’as l’impression qu’il le fait exprès !

Réaction ? TU LE POUSSES !!!!!!!

Apprenez à conduire ! 7

  • Nos ennemis les cyclistes :

Ceux là je les supporte plus. C’est définitivement impossible de me réconcilier avec eux. Non mais franchement, avec toutes les conneries qu’y font ! Entres les feux grillés, les gars qui roulent sur les trottoirs ou a contresens, et ceux qui roulent de front et se bougent pas leur gros derche quand t’arrives, je sais plus quoi faire. Le pire, c’est quand la piste cyclable est à côté mais qu’ils roulent sur la route. “Ouais mais les autres ils se traînent sur la piste tu comprends ?!” dit le mec qui se prend pour Virenque… Bref, on doit avoir tous les mêmes.

Réaction : Faîtes-vous un cycliste par jour, éclaté sur l’capot ‘paraît que ça fait briller la peinture (pour mon cas je me lâche sur GTA !!)!

Apprenez à conduire ! 8

  • La distance de sécu :

Lui il est particulièrement casse burnes. Quand t’es face à ce con, t’es souvent dans un trafic chargé. Ça roule mais en accordéon. Toi t’es prudent, tu te dis que ça freine d’un coup et t’as pas envie de refaire le fion du gars de devant. Donc tu laisse un peu de marge. Et là t’en as un qui vient caler sa poubelle devant ta gueule. Et en plus il freine parce qu’il s’est inséré trop vite.

Réaction : Déjà, en général, t’as hurlé un “enculééééé !”. Mais ce qui serait vraiment cool c’est que la caisse qui te précédait pile au moment ou l’aut’ y s’rabat. Une fois qu’il lui a refait le cul, tu descends de ta tire, et tu lui lance un “ça va ? T’es content d’être con ?!

Apprenez à conduire ! 9

  • Le (trop) prudent :

Alors c’est un peu une variante du vieux, mais avant l’heure. En général quand on est derrière, on se dit souvent “lui, y risque pas d’la bigner sa poubelle !”. C’est le gars qui roule à 50 quand c’est 70, qui met un coup de frein  dans les virages (a 30…) quand y’a personne, ou encore qui s’arrête aux céder le passage quand t’as pas un chat à l’horizon. Un boulet quoi. Et putain ça gonfle !

Réaction : En général appels de phares et klaxon le stressent encore plus, donc ça marche pas. Non l’idée c’est d’y prendre le volant, d’y poser le cul sur le siège passager, et d’aller s’faire un col en mode arsouille. Là au moins il aura peur pour quelque chose !!

Apprenez à conduire ! 10

On a fait un joli p’tit tour des couillons qui nous énervent tant, mais s’il n’y avait qu’eux ! Comme le cite une belle réplique de film, “‘faudrait des asiles de cons, mais j’vous laisse imaginer la taille du bâtiment !” c’est dire le nombre de bourrins qu’on croise sur l’asphalte (et parfois même en dehors !). Alors  envoyez dans les com’s d’autres profils, d’autres cas qui vous énervent, on va s’faire une deuxième thérapie les potos ! En attendant, pour ceux qui se sentent concernés, on vous en veux pas, on vous propose même une lecture…

Apprenez à conduire ! 11

© Signatures éventuelles


Partage