Partage

Autant vous l’dire direct, sans tourner autour de j’sais pas quoi ou de me la jouer suspense à 2 balles, mais la Lada VFTS n’est autre que la version rallye de la 2105, la banale berline russe, version “modernisée” de la VAZ 2101… le genre de tas de ferraille qu’on croise sans même s’en rendre compte… et que les puristes osent hurler à l’assassinat lorsqu’ils en voient une posée sur 4 BBS !

Hillclimb Monster : Lada VFTS... Rigolez pas, c'est une Groupe B ! 1

Ah ouais, les puristes qui vouent un culte à la Lada… enfin, ils risquent pas de se trimballer à son volant, faut pas déconner non plus ! N’empêche que derrière cette pathétique berline, il se cache une version qui était assemblée à Vilnius dans les ateliers du pilote Stasys Brundza qui courra en rallye jusqu’à la fin des années 80.


La VFTS recevait soit un 1.3l de 135 ch, soit un 1.6l de 165 ch ou alors, pour les plus courageux, un T16 de 240 ch qui permettra à la Lada d’être homologuée en Groupe B ! Sachant qu’une 2105 d’origine pèse 1 tonne, une fois vidée, le nanard russe devenait aussi chaud qu’une murge à la vodka !

Hillclimb Monster : Lada VFTS... Rigolez pas, c'est une Groupe B ! 2

En attendant, Tamás Tomcsányi, il a chopé une VFTS de 81 en 1.3l qu’il a ensuite shooté, notamment avec une culasse passée en double arbres avec double corps et ITB. Le gazier prends maintenant 9200 trs pour balancer 180 ch et 190 Nm aux roues arrière. Sachant qu’avec seulement 870 kg de tôle, la p’tite 2105 devient une sorte de danseuse sortie des célèbres ballets russes de Saint-Pétersbourg ! Enjoy…

© HillClimbFans & signatures éventuelles


Partage