Pour une fois ce n’est pas moi qui ait trouvé ce jeu de mot foireux en titre, mais bien celui qui a modifié cette Silver Shadow de 1979. Est-ce un Rat’s ? Est-ce un Swap de cochon ? Est-ce un Ovni ? Personne ne le sait vraiment. Le seul truc de sur c’est qu’en voyant la caisse on se doute bien le mec ne manque certainement pas d’humour. Et comme nous non plus, et bien on s’est dit qu’on allait en faire un article !

Rolls Royce Silver Shadow - The Trolls Royce ! 1

Des Rolls modifiées on a à eu quelques unes. À la sauce drag ou bien un peu plus classiques, mais des comme celles-ci, jamais, ô grand jamais ! Au cas ou vous ne l’auriez pas saisi, je vous le dis tout de go, ce projet est à prendre au 20e degré minimum (autant que mes expressions pétées). Non mais c’est vrai qu’on ne peut décemment pas prendre au sérieux un joyau de la couronne de sa majesté affublée de… de… tout ce bordel !


Jugez plutôt… Plus de pare choc arrière, durites d’air inox apparentes qui parcourent toute la caisse et entrent injurieusement dans la calandre et le capot découpé à la disqueuse, poupée vaudou en guise de levier de vitesse, manomètres d’avion, écope d’entrée d’air rouillée, finitions hasardeuses, punchlines débiles inscrites un peu partout. « Le coffre ne se couche jamais sur l’empire Britannique » dans le coffre, « Souviens-toi que tu vas mourir mon pote » sur la durite de turbo, « S’il vous plait ne me rentrez pas dedans » au cul de voiture… Y’a de l’ambiance !

Rolls Royce Silver Shadow - The Trolls Royce ! 2

Voila, voila. Corbin, le proprio, qui a qualifié ça de « carchitecture ». Je ne vous explique pas hein vous aurez compris ? Donc en plus d’avoir de l’humour le gars est un peu perché aussi… C’est un habitué des projets un peu déjantés. Il a à son actif une RX-7 un peu rat’s et une Jetta modifiée en pick-up dont nous vous reparlerons surement dans de prochains articles (ou pas).

Rolls Royce Silver Shadow - The Trolls Royce ! 3

Rolls Royce Silver Shadow - The Trolls Royce ! 14

En fait c’est un peu un Frankenstein de la bagnole. Il n’a pas défiguré la Rolls dans le seul but d’avoir un projet décalé et de faire chier la famille royale. Les tuyaux sont bel et bien fonctionnels et alimentent en air frais l’intercooler de Supra qui lui même fait passer ça au turbo double spirale Bullseye Power, greffé contre son gré au légendaire et indéboulonnable V8 6.75 Rolls Royce. L’échappement Deeds Performance sort lui aussi outrageusement par l’aile avant gauche pour cracher les gaz dans les pieds du passager avant.

Rolls Royce Silver Shadow - The Trolls Royce ! 15

Le tout sort environ 400cv… Sur une caisse de presque 2 tonnes avec des suspensions Off Road Performance (Oui oui, Off Road !), vous avez intérêt d’avoir un caleçon en fonte, ou une case en moins, pour conduire cet engin. A priori, le proprio penche plutôt pur la deuxième solution. La boite auto canapé et petits fours propre à toute limousine anglaise qui se respecte a été remplacée par une manuelle 4 vitesses tatouée et qui sent la transpiration de Ford F-150. Les jantes de 19 pouces ont été grattées sur une Porsche Panamera tandis que l’intérieur est un mélange entre caisse vidée avec baquets Sparco à l’avant et salon roulant pour passagers inconscients à l’arrière.

Rolls Royce Silver Shadow - The Trolls Royce ! 16

Parfois en France on se dit qu’on manque un peu de liberté sur nos bagnoles… Alors voila l’extrême inverse ! C’est comme si on mettait une tarte de cow-boy avec la main ouverte pleine de sauce tomate dans la tronche de la Reine d’Angleterre. Je vous laisse imaginer la scène… En attendant faut que je vous laisse, j’ai des Anglais à la porte, je crois qu’ils veulent m’apprendre à jouer au cricket, en tout cas ils ont des crosses dans la main…

Rolls Royce Silver Shadow - The Trolls Royce ! 17

© Photos via Carbuzz.com