S’il est un ovni de la production automobile internationale que j’apprécie particulièrement c’est bien l’Aston Martin Lagonda. Et s’il y a un autre truc que j’aime encore plus, ce sont les shooting brakes ! Comme j’aime assez parler des vilains petits canards, je ne pouvais pas passer à coté de l’occase de vous présenter celle-ci !

Aston Martin Lagonda Shooting Brake - One shot ! 1

L’Aston Martin Lagonda a toujours été une caisse très controversée. Le design très particulier aurait presque pu sortir de l’imagination d’un designer souvent décrié comme Zagato. Mais il n’en est rien. C’est un pur produit de l’ingénierie Anglaise.


Et malgré le faible rythme de production de 85 unités par an, des Lagonda sont sorties de chaines d’assemblage pendant 12 ans ! Certaines ont même été revues par des préparateurs comme Tickford. Mais il faut croire que 645 exemplaires produits ce n’est encore pas assez exclusif pour certains. Il leur faut la crème de la crème dans leur tasse de thé…

Aston Martin Lagonda Shooting Brake - One shot ! 2

Aston Martin Lagonda Shooting Brake - One shot ! 3

Le modèle qui orne ces photos a été acheté neuf en 1987. Il a appartenu au même propriétaire pendant presque 20 ans. Ce Danois résidant en Suisse a eu le bon gout de commander sa Lagonda avec toutes les options possibles, soit la télévision, les moquettes en laine d’agneau, le mini-bar et une véritable table de pique-nique. So British !

Aston Martin Lagonda Shooting Brake - One shot ! 4

Aston Martin Lagonda Shooting Brake - One shot ! 5

Revendue en 2006 alors à un Suédois, celui-ci a entrepris d’en faire un modèle unique. Enfin pas si unique que ça, parce qu’une Lagonda avait déjà fait l’objet de ce genre de transformation par les Suisses de chez Roos Engineering. Elle ressemblait d’ailleurs plutôt à un gros break Américain des années 80 plutôt qu’à un véritable shooting brake, m’enfin ce n’est que mon avis. Et une autre à été transformée par un Néerlandais du nom d’Harry Kielstra tout seul dans son garage. Mais revenons à nos moutons.

Aston Martin Lagonda Shooting Brake - One shot ! 6

Un designer de renom du pays des meubles en kit, Ted Mannerfeldt, a été engagé par la propriétaire pour chapeauter le projet. La réalisation à fait l’objet d’une émission de TV en Suède du nom de Gran Turismo dont j’ai regardé quelques épisodes… Et ben je peux vous dire avec une très grande certitude, que je ne pige pas un broc au Suédois. Du coup je n’ai que très peu d’infos sur la réalisation à vous donner.

Aston Martin Lagonda Shooting Brake - One shot ! 17

Aston Martin Lagonda Shooting Brake - One shot ! 18

Mais d’après ce que j’ai compris, ils se sont justement inspirés du projet de chez Roos, en essayant de fabriquer une face arrière plutôt filante, dans l’esprit de ce que peuvent faire les designers de chez Rain Prisk. La Lagonda étant déjà hyper carrée cela lui donne un profil plus élancé et moins massif (du moins autant que cela soit possible…). Et c’est – à mon sens – la véritable ligne d’un shooting brake. Il ne s’agit pas juste de lui coller un sac à dos, bien qu’il aurait quand même fallu lui virer les deux portières arrière. Mais ça c’est seulement si on veut chipoter.

Aston Martin Lagonda Shooting Brake - One shot ! 19

Aston Martin Lagonda Shooting Brake - One shot ! 20

Cette auto s’est vendue aux enchères 98 000 $ dernièrement. Ce qui n’est finalement pas si élevé pour un modèle parfaitement unique avec un carnet d’entretien au poil de uc’ et à peine 30 000 kms. Et puis dites vous que si l’esthétique vous gène, vous apprécierez surement plus la Lagonda depuis les sièges arrière ! Il ne reste plus qu’à vous payer un chauffeur…

Aston Martin Lagonda Shooting Brake - One shot ! 21

©RM Sotheby’sLagonda