John Ward, c’est le boss de Fuel Bespoke Design, un atelier de prépa basé à Sydney en Australie. Alors qu’il vient juste de terminer sa BMW 2002 Red Baron, il est contacté pour une épave trouvée sur un chantier de construction. Vous devinez la suite, John découvre une BMW E9 qui a besoin d’une bonne et grosse remise en forme. C’est comme cela que Von Trapp va voir le jour…

BMW E9 restomod... Von Trapp en S54 ! 1

C’est comme ça que l’histoire a commencé. John Ward, c’est un spécialiste australien du restomod et de la restauration. Il s’est fait sa réputation, de ceux qu’on appelle quand on veut se débarrasser d’une caisse, mais qu’on se dit que ce serait dommage qu’elle finisse en boites de conserve. En tout cas, c’est exactement comme ça que ça s’est passé le jour où les gars d’un chantier de construction sont tombés sur une épave de BMW E9. La caisse n’avait plus de moteur, plus de transmission et commençait à se décomposer. Mais c’était une BMW E9 2800 CSA et même chez les kangourous, on sait reconnaitre un caisse cool quand on est devant.


BMW E9 restomod... Von Trapp en S54 ! 2

Puis la rouille n’effraie pas John Ward, au contraire. Il a déjà redonné vie à des engins dont on pensait qu’il n’y avait plus rien à faire. Du coup, il embarque la E9 et la ramène dans son atelier. Surtout qu’il vient tout juste de terminer une BMW 2002 à laquelle il a donné le petit nom de Red Baron. Ah oui, il est comme ça le John, il donne un p’tit nom à toutes ses créations. Et pour la nouvelle venue, ce sera Von Trapp.

BMW E9 restomod... Von Trapp en S54 ! 3

Afin d’enrichir votre culture, et de vous permettre de briller lors du prochain repas chez vos beaux parents, c’est l’autobiographie de Maria Von Trapp qui a servi d’inspiration à la comédie musicale “La mélodie du bonheur” dont l’adaptation au cinéma en 66 rapportera 5 Oscar.

BMW E9 restomod... Von Trapp en S54 ! 4

Mais bon, revenons en à notre E9. Rapidement, elle se retrouve mise à nue et plongée dans un bain chimique afin de remettre sa tôle – restante – à nue. A partir de là, John se rend compte qu’aucun panneau ne peut se passer d’une intervention, certains nécessitant même d’être remplacés. John rapatrie alors la voiture chez MotorRetro à Seven Hills situé dans la banlieue de Sydney. Cet atelier est équipé de tout ce qu’il faut, machines-outils, soudeuses industrielles par points, marbres spécialisés aux configurations d’usine… Tout pour refaire à neuf et dans les règles de l’art, aussi bien une carrosserie qu’un châssis.

BMW E9 restomod... Von Trapp en S54 ! 5

700 heures plus tard, John et une partie de l’équipe de MotorRetro, ont redonné vie à la E9. Robe noire, chrome, tout semble ressorti d’usine… Seul bémol à l’origine, les phare qui adoptent les angel eyes de la série 5… perso j’aurais évité, mais bon, John fait comme il veut sur sa caisse.

BMW E9 restomod... Von Trapp en S54 ! 6

Dans l’habitacle, John n’a pas fait les choses à moitié puisque là encore, tout a été remis dans le même état que le jour où la voiture est sortie d’usine. P’tet même mieux encore ! Les sièges et les panneaux de portes affichent désormais une sellerie en cuir bordeaux directement empruntée au catalogue de Rolls ! Le tableau de bord reçoit un placage en noyer que John a fait réaliser sur mesure par un artisan français. Au final, c’est juste d’une pure beauté…

BMW E9 restomod... Von Trapp en S54 ! 7

BMW E9 restomod... Von Trapp en S54 ! 8

Une base des 70’s qui revoit le jour grâce aux outils et à la technologie moderne. Ne reste plus qu’à greffer la partie mécanique, la transmission et les liaisons. Et justement, John a une idée derrière la tête.

BMW E9 restomod... Von Trapp en S54 ! 9

Et cette idée, c’est la M3 E46 ! N’en déplaise aux puristes, mais c’est bien la sportive allemande qui va servir de banque d’organes. Avec l’aide de Paul McKinnon (Evolution Motorsport), le coupé E9 reçoit le train avant de la M3. Bras, fusées, suspension et direction prennent place. Ce sera aussi l’occasion d’y coller le 6 en ligne comme qui rigole. Pour l’arrière, c’est une BMW 535i E28 qui a fourni le matos, avec l’arbre de transmission et le différentiel.

BMW E9 restomod... Von Trapp en S54 ! 10

Aux quatre coins, John a fait poser des jantes Alpina replica en 17′ chaussées en Michelin, qui dévoilent le freinage, disques et étriers de M3 devant et M5 derrière.

BMW E9 restomod... Von Trapp en S54 ! 11

Sous le capot, le 6 en ligne S54 vient prendre place. Ses 330 ch sont accompagnés d’une boite 5 manuelle de M3 E36 3.0l, jugée plus nerveuse et qui s’adapte dans le tunnel de la E9 sans nécessiter de modifications. A noter que le faisceau a été entièrement refait, simplifié et passé en 12V piloté par une cellule de commande principale à commutateurs !

BMW E9 restomod... Von Trapp en S54 ! 12

Afin de rigidifier l’ensemble et pour pouvoir résister à la nouvelle puissance, John a pris soin d’appliquer les mêmes renforts et points de soudure que sur les modèles qui couraient en ETCC dans les 70’s. Le gars est quand même sérieux… Surtout qu’une fois terminée, il a gentiment refait homologuer sa voiture pour que le swap soit bien pris en compte.

BMW E9 restomod... Von Trapp en S54 ! 13

Maintenant que John a terminé sa Von Trapp, il l’a mise en vente… 290.000 $ Australiens… soit un peu moins de 180.000 € ! Le prix de l’exclusivité, de la rareté, d’un travail d’orfèvre et d’une bonne ch’touille pour les puristes !

BMW E9 restomod... Von Trapp en S54 ! 14

© Fuel Bespoke Design via Lens Flare Air