La Mercedes 560 (W126 pour la berline et C126 pour le coupé), c’est le best seller du premium. Plus de 800.000 versions sont tombées des chaines de production. Plutôt pas mal pour une caisse destinée aux chefs d’entreprise, dictateurs et dealers du monde entier. Hé bien faut croire que certains ont voulu sortir du lot en transformant leur berline en break et leur coupé en cabriolet…

Mercedes 560 TEL et SEC Cab... L'utile et l'agréable ? 1

Sans déconner, y’en a qui se font vraiment chier dans la vie ! La Classe S W126 a vu le jour en 79… A l’époque si tu voulais un break, t’avais le W123, enfin le T123… Puis y’avait également le Classe G qui offrait aussi du volume. Puis à partir de 86, c’est le W124 (S124) qui allait débarquer. Et au pire, tu chopais une ambulance ou un corbillard et tu pouvais déménager mémé (sans aucun sous entendu hein !). Eh bien non, le gars, en l’occurence un carrossier allemand du nom de Caro International il s’est spécialisé dans la greffe du sac à dos sur la Classe S…

Mercedes 560 TEL et SEC Cab... L'utile et l'agréable ? 2


Mercedes 560 TEL et SEC Cab... L'utile et l'agréable ? 3

La base était une 560 SEL de 90 sur lequel il greffait l’essieu arrière du W124 avec ses liaisons multibras et son correcteur d’assiette hydropneumatique, ainsi que les feux. Pour la partie carrosserie, à part le hayon, tout le reste était réalisé sur mesure, gabarit de la Classe S oblige. Dans l’habitacle, cuir, moquette, bois et surtout même si l’équipement était complet pour une caisse premium, il ne s’envahissait pas encore de tous ces gadgets inutiles.

Mercedes 560 TEL et SEC Cab... L'utile et l'agréable ? 4

Sous le capot, on retrouve le V8 5.5 l de 300 ch et 46 mkg (version européenne), accompagné d’une boitoto à quatre rapports. Avec presque 2 tonnes, n’attendez rien de sportif. Y’a c’qu’il faut pour cruiser à 200 sur la file de gauche, histoire d’arriver plus rapidement  sur la côte pour y passer 15 jours de vacances dans la villa de St Trop’ avec maman et les mômes sans se demander si tout l’bazar va rentrer dans le coffre…

Mercedes 560 TEL et SEC Cab... L'utile et l'agréable ? 5

Mercedes 560 TEL et SEC Cab... L'utile et l'agréable ? 6

Une fois arrivée dans ce havre de paix méditerranéen, notre adepte du “pas comme les autres” pouvait profiter du soleil estival au volant de son cabriolet, lui aussi étoilé. Et là encore, plutôt que de se la péter en SL, il préfère le faire en 560 SEC… Et là, vous dites que le gars qui tape au clavier a dû abuser d’un quelconque spiritueux pour déballer le fait qu’un 560 SEC est un cabriolet.

Mercedes 560 TEL et SEC Cab... L'utile et l'agréable ? 7

Eh bien, détrompez vous… Si Caro International s’est fait de l’utilitaire une spécialité, c’est Straman qui se chargeait de couper la tête au gros coupé pullman teuton. Le carrossier est donc parti d’un 560 SEC de 86 en robe Diamond Blue Metallic et affichant un habitacle tendu de cuir Palomino, tout comme la capote électrique qui fait maintenant office de toit.

Mercedes 560 TEL et SEC Cab... L'utile et l'agréable ? 8

Mercedes 560 TEL et SEC Cab... L'utile et l'agréable ? 9

Alors si le passage de berline à break peut sembler quasiment d’origine, celui de coupé à cabrio est plus lourd a digérer. La faute probablement à la caisse pas prévue pour, mais aussi au fait que Straman a été obligé de rajouter des renforts pour combler la perte du toit et éviter que la caisse se torde dans tous les sens, même si cette version américaine, bridée dépolluée de tous les côtés, n’affiche pas plus de 242 ch.

Du coup, une fois rabattue, la capote vient se poser lourdement sur le coffre arrière, aussi discrètement qu’un pingouin en string fluo qui danserait une samba ! Mais bon, l’originalité est là… et les 4 places puisqu’en 1986, il était impossible de prendre l’air en Mercedes à partir du moment où on était plus de deux… Il faudra attendre encore 6 ans pour voir arriver le cabriolet W124.

Mercedes 560 TEL et SEC Cab... L'utile et l'agréable ? 10

Mercedes 560 TEL et SEC Cab... L'utile et l'agréable ? 11

Franchement, à part se dire qu’on est au volant d’engins presque uniques, et encore, rien que ça ça doit faire son effet dans un monde où les mecs ne savent plus trop quoi faire pour monter qu’ils en ont plus que les autres, fallait quand même avoir envie pour sortir 200.000 $ de transformation pour agrandi le cul de sa 560 SEL ou pire, débourser 115.000 $ de transformation pour passer son 560 SEC coupé en cabriolet. A ce tarif, perso, j’aurai gardé le toit et foncé chez AMG ou Brabus ! Pas vous ?!

Mercedes 560 TEL et SEC Cab... L'utile et l'agréable ? 12

© RM Sotheby’s