Ferrari 348 Challenge… Twin Turbo !



La 1ère orpheline de Maranello. Le Commendatore repose en paix et Ferrari se voit assaillie  par une période spéculative sans commune mesure. Mais les hommes n’ont pas le moral, ils sont en deuil ! C’est dans cette période paradoxale que sort la remplaçante de la 328, la 348. Réussie pour certains, bâclée pour d’autres…

DLEDMV_Ferrari_348_Challenge_TwinTurbo_Sun

En effet, sous une robe signée Pininfarina et reprenant le code stylistique de sa grande soeur, la Testarossa, la 348 cherche un peu sa voie. Surtout qu’en ce début des 90’s, la concurrence l’attend de pieds fermes… Porsche, Alpine, et même les japonaises qui traversent l’Atlantique à l’offensive du vieux continent !

DLEDMV_Ferrari_348_Challenge_TwinTurbo_Rear

Pourtant, sur le papier, la 348 est bien née. Son V8 de 3,4 l est une évolution du 3,2 l de la 328 et de la Mondial T. Il offre 300 ch capable de tourner à 8000 tr/min. Les freins sont puissants et endurants, le châssis est équilibré et affuté… Bref, de quoi faire de la berlinette la référence en la matière.

DLEDMV_Ferrari_348_Challenge_TwinTurbo_Plaque

Mais dans la réalité c’est une autre philosophie… Non pas que la voiture soit ratée… Mais à l’époque, on parlait de caractère et la 348, en digne italienne, en avait à revendre. Répartition des masses à 60% sur l’arrière, passage des roues en 17′ avec pneus à profil bas (Même si aujourd’hui c’est devenu du standard sur une citadine mazoutée pack sport… En 90, le 17 était encore rare !), moteur central arrière habituel mais passé en longitudinal contrairement à la 328 qui l’avait en tranversal, le cul de la voiture est vivant ! Un peu trop pour certains… Notamment en courbe rapide ou elle peut faire preuve de réactions subites et violentes. Et ça, ça fait peur à certains essayeurs de l’époque. Mais certains pilotes viennent vite en aide à la 348. La voiture est saine, sécurisante, mais si l’envie vous prend d’aller lui chercher des noises, il vous faudra des notions de pilotage pour pouvoir dompter la belle sans qu’elle ne prenne le dessus ! Et avant d’en arriver là, il faudra lui en faire voir ! Don’t act…

DLEDMV_Ferrari_348_Challenge_TwinTurbo_Face

Celle qui suit est encore plus ultime, et ce pour 2 raisons. La première est qu’il s’agit d’une rare version Challenge. Inutile de vous faire un dessin, la version routière optimisée pour aller taquiner le chrono sur circuit. 45 exemplaires allégés, aux trains roulants renforcés, un harceau, baquets, freinage majoré, les roues qui passaient en 18′ avec des Speedline Magnésium, et le moteur gagnait 20 ch.

DLEDMV_Ferrari_348_Challenge_TwinTurbo_Engine


La seconde de ces raisons, est Stancey Slead… l’heureux propriétaire de cette 348 Challenge jaune. Lorsqu’il l’a achetée, il envisage alors une restauration complète… Mais pas que ! Il décide alors de lui greffer une paire de turbos , une boite 6 empruntée à une F355 Challenge et tout les modifications qui vont avec. Histoire de faire passer tout ce petit monde au sol, mais aussi faire en sorte qu’il y reste… Le résultat est impressionnant, phénoménale, 610 ch qui hurlent à vous foutre la chair de poule ! Alors c’est peut être un sacrilège de gâcher une rare Challenge, mais lorsque vous arriverez à 3min30 de la vidéo… Vous pardonnerez tout !

©vidéo : TheSmokingTire / ©photos : European Car & signatures éventuelles.


Advertisements

Laisser un commentaire