Ford Focus SVT – Pas si mal que ça finalement…



Ford et le sport auto, c’est comme les bolo’ et le parmesan, les chipos et les merguez , Alexandra et les poils… Bref, c’est indissociable et ça coule de source ! Du coup, quand Ford a sorti la Focus, tous les aficionados de l’ovale bleu ont commencé en trembler en se demandant comment la nouvelle venue allait bien pouvoir remplacer 30 ans d’Escort… Et c’est SVT qui allait tirer en 1er.

Pendant 30 ans, l’Escort a été la bonne à tout faire de la gamme Ford. Routière, familiale, utilitaire… mais aussi et surtout sportive. De la RS à la Cosworth, en passant par la XR3, elle a su imposer son jogging et montrer qu’elle était presque aussi bien à l’aise sur la route que sur la piste ou dans les spéciales. Donc quand la Focus est venue la pousser à la retraite en 98, avec sa bouille New Edge Design, on avait du mal à imaginer ce truc rond, en tenue de combat. Surtout quand l’Escort nous avait offert un bouquet final sous forme de Cosworth !

Surtout qu’à ses débuts, à part un 2.0l de 130 ch, il n’y a rien à se mettre sous le pied droit ! Il faudra attendre 2002 et le 1er lifting de la Focus pour voir Ford jouer son joker SVT (ST chez nous, mis à part qu’aux States, la ST avait un 2.3l Duratec de 150 ch…!) pour Special Vehicle Team. Une division implantée exclusivement sur le sol américain et qui s’emploie a coller du pompelup dans les engins de la marque.

Au programme, la gueule essaye de faire la méchante et le capot renferme le nouveau 2.0l Zetec-R, qui n’est autre qu’un 2.0l Duratec, mais coiffé d’une culasse alu avec arbres à cames et soupapes plus grosses pour aller chercher 170 ch à 7000trs. Alors que les châssis des Escort sportives étaient capables du pire comme du meilleur, la Focus allait surprendre son petit monde avec un compromis sérieux. La ST allait juste confirmer le bon boulot des ingénieurs de Ford. Efficace, performante, homogène, elle allait pourtant payer son look trop discret. Il fallait bien ne pas faire d’ombre à la RS qui s’apprêtait à arriver sur les routes.

Tout ça pour quoi ? Juste pour dire que la Focus ST reste une base sympa et sportive, qui malgré les apparences, possède un potentiel de pompelup intéressant. En tout cas, Tanner ne s’y est pas trompé sur sa SVT (On s’y perd à force !). Des coilovers Ksport Kontrol Pros, un jeu de CCW LM5s polies en 17′, des camber, des ailes un chouill’ tirées et on s’arrête là pour l’extérieur. 

Dans l’habitacle, c’est du pareil au même, sobre et subtil avec des baquets Recaro, un volant Grip Royal monté en quick release. 

C’est clean, et on se dit qu’un p’tit Edge Design avec le Zetec sous le capot, c’est pas si mal. Surtout qu’actuellement, elle n’est pas frappée par la spéculationite aiguë… à méditer !

© Salemmedenuff via Gus Engle 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.