Ferrari Dino 308 GT4 – Essai transformé !



La Ferrari Dino 308 GT4… Celle qu’Enzo voulut déshériter… Celle qui allait ouvrir la voie, mais vous comprenez, si ça ne marchait pas, il valait mieux qu’elle ne se nomme pas Ferrari, ou presque pas ! Et pourtant…

DLEDMV_Ferrari_Dino_308_GT4_005

La 308 GT4 est une réelle révolution pour la marque de Maranello. Jusqu’alors, les voitures frappées du Cavalino Rampante se devaient de recevoir un V12 pour être sanctifiées par le Commendatore.

DLEDMV_Ferrari_Dino_308_GT4_003

Première tentative en 69 avec un berlinette V6 … Raté, elle s’appellera Dino. Mais la concurrence est rude, et ne se laisse pas dicter sa loi par une officine italienne ! Rebelotte en 1971, mais Enzo est tenace, et très ne lâche rien ! Ce sera la Dino 308 GT4.


Elle accueille une banquette arrière… Enfin banquette, tout est relatif, plutôt 2 strapontins capable de voir 2 fesses d’enfants assis en tailleur… Mais la prouesse est derrière, avec un V8 en position centrale ! Oui, un moteur central sur une 2 + 2… Et vous avez bien lu, 8 cylindres… Enfin le dessin est signé Bertone, et ce sera la seule et unique infidélité à Pininfarina.

DLEDMV_Ferrari_Dino_308_GT4_002

Pour récapituler elle donne le coup de départ d’une nouvelle génération de berlinettes à V8 en position central. On connaitra la suite… Mais il est clair que les bouleversements eurent du mal à passer auprès d’Enzo. Il faudra 5 ans en fait pour que ce dernier accepte que le cheval cabré orne enfin la sportive, sur les flanc, le volant et les roues. Née Dino, elle deviendra Ferrari Dino.

Et pourtant… le châssis est une lointaine évolution de celui de la 246 GT, adapté aux nouvelles contraintes techniques et mécaniques.

DLEDMV_Ferrari_Dino_308_GT4_001

Le V8 de 3 l à double arbres est alimenté par 4 Weber pour sortir 255 ch. Les performances sont du niveau des concurrentes, Lancia  Stratos et Lambo Urraco en tête. Mais la tenue de route est formidable, légère, équilibrée, un train avant facile et accrocheur ! Sous estimée pour une question de logo puisqu’aux yeux des collectionneurs, ça reste une Dino à moteur Ferrari, désavouée par le père fondateur, qui plus est, dessinée par Bertone, 4 places, qui sera remplacée par la Mondial 8 ! Pas gagné en effet … Mais l’histoire prendra sa revanche. Les Dino sont enfin largement reconnues, et la 308 est en train de prendre la même voie !


A redécouvrir…


© Robert Alblas


Advertisements

Laisser un commentaire