Epoqu’Auto 2013 – De l’essence dans mes veines est dans la place ! 2


Advertisements

Ce week-end, se déroulait à Eurexpo, au sud est de Lyon, le salon Epoqu’auto. Et cette année, il se murmurait que les organisateurs allaient mettre les petits plats dans les grands… Alors nous sommes allés vérifier tout ça.

Au programme pour cette 35ème édition, plus de 39 000 m2 d’exposition,mettant à l’honneur les 50 ans de la Reine mère 911, un hommage aux grands carrossiers français, ainsi que plusieurs plateaux dispersés et mêlant tous les genres, classiques, muscles cars, compétition… Et les youngtimers de plus en plus présentes dans cegenre d’évènement.

DSC_0199

DSC_0150

Et je ne jouerai pas avec votre patience, le niveau était tout simplement exceptionnel. Un parking réservé aux visiteurs venus en classiques ou en sportives, plein à craquer. Dès les portes passées, nous étions accueillis par un duo magique, la GT by Citroen et la cuivrée Peugeot  Onyx. Et au fur et à mesure de la visite, le palpitant frise la zone rouge !

DSC_0047

DSC_0045

DSC_0049

Et ce sera le cas tout le reste de la journée. Ici une Type E, là une AC Cobra, une Alpine A110 1600, une Corvette Sting Ray, une 356, une Alfa Giulia… Des modèles rares, Voisin Aerodyne, Bugatti, Williams Honda F1, sans oublier les nouvelles venues, 205 GTI, 5 GT Turbo, M3 E30, Alfa 75 1.8 Turbo, Golf GTI 16 Oettinger… qui attirent autant de monde (Si ce n’est plus !) que certaines classiques reconnues.

Puis cette visite lyonnaise sera l’occasion de belles rencontres, notamment Fred et sa 635 csi, encore plus belle en acier et en bielles qu’en photos.

DSC_0067

DSC_0084

DSC_0097

De l’avis des exposants, le milieu de la collection tournait en rond, et l’explosion des couts et budgets ces dernières années, commençait à lui donner un côté « Bling Bling » relativement désagréable. On parlait plus de prix et de côte que de bagnole ! L’arrivée des youngtimers donne une bouffée d’oxygène à tout cela. Déjà de par leur accessibilité, les prix d’achat et celui des pièces permettent aux novices de rentrer dans la collection sans avoir le porte feuille d’un prince qatari ! Puis elle a permis l’arrivée massive des trentenaires, qui portent également la casquette en Tweed et la moustache, mais avec style ! Donc, lorsque vous en parlez avec les « vieux de la vieille », tous s’accordent à reconnaitre du bout des lèvres que ces petits jeunes et leurs provocantes mais rutilantes gti, ça n’est pas si mal finalement que ça remet les pieds sur terre.

DSC_0109

DSC_0119

DSC_0125

Quant à Epoqu’auto, il a pris une nouvelle dimension, plus humaine que le stratosphère Rétromobile. En sortant, on se dit qu’on va se refaire le tour du parking des visiteurs venus en « voitures passion »… Un petit tour qui durera 2 heures ! Ferrari, Porsche dans tous les sens, et de tous modèles, muscles et américaines, japonaises, dont une Hachiroku, des gti, des classiques, CX, 4L, R5, Cox… du stance, de l’Alpine… Qui a dit que les français n’aimaient pas les voitures ?! Et au milieu de tout ça, des De Lorean… Non pas une, ni 2, mais 5 coupés inox avec les portes papillons, le convecteur temporel qui va bien et même l’almanach des sports ! Manquait plus que Mathy et son overboard.

DSC_0241

DSC_0234

DSC_0221

La tête pleine de rêves, notamment une 550 Spider jaune donc je suis éperdument tombé amoureux, on reprendra la route pour rentrer, en se disant qu’on reviendra l’année prochaine.

DSC_0168

 

Advertisements

Laisser un commentaire

2 commentaires sur “Epoqu’Auto 2013 – De l’essence dans mes veines est dans la place !