Avignon Motor Festival ’14 – DLEDMV à la cité des Papes !



Rien ne nous a arrêté le week-end dernier, ni la poussière que le Mistral n’a cessé de déposer sur les carrosseries fraîchement lavées et lustrées pour l’occasion. Ni la pluie, qui s’est aussi bien chargée de laver ladite poussière, que de transformer les parking en boue ! Ni les kebabs ingurgités qui nous ont finalement facilité le transit… Ni le prix de l’entrée, devenu digne du Mondial de l’auto, ou de Rétromobile ! Non, nous sommes donc passés en mode warrior pour assister, les 3 jours durant, au Motor Festival de la cité des Papes !

11 ans que le parc des expositions avignonnais accueille le Motor Festival, avec, comme chaque année, une marque mise en avant. Et cette édition fêtait le centenaire de Maserati.

Un rare prototype SM fait spécifiquement pour Michelin dans le but de tester l’efficacité des pneumatiques sur une traction de plus de 300 ch :

 Deux concept cars étaient de la partie, la Boomerang et la A8GCS.

Ainsi que les modèles plus récents :

Le Motor Festival est presque rentré dans la cour des grands, surtout depuis l’édition de 2009, ou, pour fêter les 100 ans de Bugatti, les organisateurs ont réussi à organiser une exposition hallucinante, aussi bien en quantité qu’en qualité. Depuis, chaque année est l’occasion d’y admirer des engins de très haut niveau, ayant marqué l’histoire de l’automobile. Le tout réuni dans le hall principal, les autres mettant surtout à l’honneur les acteurs régionaux du monde de l’auto passion, collection et compétition. Préparateurs, spécialistes, concessionnaires, associations, clubs, … Sans compter les hall boursiers et les miniatures, ainsi que les différents parkings qui ne cessent de recevoir les autos originales des visiteurs. 

Seul bémol, les organisateurs n’y vont pas de main morte sur le prix de l’entrée ! Qui égale celui d’un Retromobile ou d’un Epoqu’Auto. Alors même si le niveau est surement l’un des plus élevé de la région, il reste cependant loin des 2 poids lourds ! Les infrastructures avec notamment des parkings en terre, et un accès nécessitant une maîtrise de soi digne de celle d’un moine bouddhiste ! Donc le prix peut passer, mais il va falloir que le niveau et les infrastructures soient en adéquation, de peur que le visiteur finisse par se sentir un peu dilaté ! Surtout que cette année, aucune vente aux enchères n’était de la partie. Sans incriminer qui que ce soit, le Motor festival avec un pass 3 jours, c’est une journée pour visiter les hall, et les 2 jours restant pour flâner sur les parking extérieurs afin d’admirer les voitures de collection ou sportive des visiteurs. Notamment un beau nombre de V8 élevés à Détroit, anciens ou récents :

Même les frères Duke avaient fait le déplacement !

Quoiqu’il en soit l’édition 2014 nous a donc permis de baver devant le plateau exceptionnel de Maserati, d’une rétrospective CG, un hommage à Gordini, … Et bien d’autres que je vous propose de découvrir dans les photos qui agrémentent ce formidable article (On n’est jamais aussi bien servi que par soi même !). Et force est de constater que le plateau Young est de plus en plus présent, même si ça a tendance à partir un peu dans tous les sens, chacun trustant son voisin, un coup sur une classique, une coup sur une GTI, d’origine, modifiée ? Le conflit des générations est a son paroxysme, au point d’oublier que finalement, ils sont tous animés par la même passion !


Sans oublier les VW, venues en masse, et qui camouflent souvent, sous une apparence négligée, un travail impressionnant.

Quel que soit l’événement, on peut toujours compter sur l’éternel Flat 6 (Et ses cousins en 4 et 8 cylindres de Zuffenhausen), et autant dire que les fans furent comblés !


Enfin, le Motor Festival met à l’honneur tous les véhicules motorisés, qu’ils soient anciens, plus récents, ou les dernières fusées technologiques ! 

Un petit pompélup à tous nos potes et amis présents sur place, le Team Go-On et super 20-100, les bretons “Vintage Heroes”, Allan Receveur de chez Vulcanet, Gerard Gamand et sa femme pour leur formidable accueil sur leur stand d’Autodiva.fr, Pepinox et Mon Stand, et 2 allumés passionnés en Porsche Outlaw. 

Sans oublier Colombo Challenge et leurs charmantes italiennes ! A qui je décerne le titre du meilleur café du salon 😉

A l’année prochaine…

© Photos : De l’essence dans mes veines via Jérome Goudal, YA’M & Titi

Tous nos potos :

 

 

 

 

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *