Dans le milieu du Rallye, Walter Röhrl est une légende vivante. Double champion du monde de rallye, Pikes Peak, 2 fois récompensé au « Rally Hall of Fame », et en 2000 il a été élu par ses pairs « Pilote de Rallye du millénaire » et « Meilleur pilote de rallye de tous les temps »… Rien que ça !

DLEDMV Audi S1 Ekstrom Rohrl 01

Son nom est éternellement associé à 2 marques, celles pour lesquelles il est devenu un ambassadeur de prestige. Porsche, pour qui il a piloté à plusieurs reprises sur circuit (Car Mr Röhrl n’a pas taquiné que de la spéciale), notamment aux 24 heures du Mans à 2 reprises, ainsi que quelques rallyes.


Röhrl et Ekström s'amusent au volant de la S1 1

Audi, où il restera associé à la célèbre Audi Quattro Sport S1 en GrB ainsi qu’à Pikes Peak mais aussi sur circuit avec les 90 et 200 Quattro. Un véritable touche à tout, rapide sur toutes surfaces.

DLEDMV Audi S1 Ekstrom Rohrl 02

Sachez quand même que ce n’est pas aux volants des machines de ces 2 marques qu’il a remporté ses titres. Son 1er l’a été en 80 sur la Fiat 131 Abarth et le second sur l’Opel Ascona 400 en 82. Il a également dompté plusieurs Lancia, notamment la 037 et la monstrueuse Beta Montecarlo Turbo.

DLEDMV Audi S1 Ekstrom Rohrl 06

DLEDMV Audi S1 Ekstrom Rohrl 03

Et rien n’arrête Walter, qui, à 67 ans, ne peut se retenir, dès qu’il en l’occasion de poser ses fesses dans un baquet et de prendre un volant en main. Ce coup ci, c’est aux côtés de Mattias Ekström, pilote officiel Audi en DTM, où il y a remporté le titre à 2 reprises en 2004 et 2007. Il a également remporté les 24h du Nürb en 2001, ceux de Spa en 2011, la Race of Champions à 3 reprises, sans oublier quelques piges en WRC…! Et depuis l’année dernière, il s’amuse en Rallycross au volant de l’Audi S1 au sain de son propre team, le EKS RX. Un véritable touche à tout lui aussi…

DLEDMV Audi S1 Ekstrom Rohrl 05

L’occasion était donc logique de les réunir, pour justement faire essayer à Walter Röhrl la S1 de Mattias. Un rencontre détonante…

Röhrl et Ekström s'amusent au volant de la S1 2

 


© EKSRX