Ringbrothers ’72 AMC Javelin AMX… Oh my God ! 1



Comme chaque année, le SEMA est l’occasion pour les grands noms du custom, du hot rod, du restomod, bref, de tout le pompelup motorisé américain, de venir exposer son savoir faire et remplir le carnet de commande. Le chromes luisent, les V8 rugissent et les dollars coulent à flot pour s’offrir un engin unique et bestial… Et cette année, la reine de Las Vegas, a incontestablement été la AMC Javelin AMX revue par les Ringbrothers…


D’une fallait être couillu pour aller s’attaquer à une rare AMC Javelin. De 2, fallait l’être encore plus pour sortir un monstre de ce calibre ! Parce que le level est simplement hallucinant de bestialité.

Aux côtés des Big Three de Détroit (GM, Ford et Chrysler), AMC cherchait à se faire une petite place au soleil. Née de la fusion de Nash-Kelvinator Corporation et de Hudson Motor Car Compagny, la American Motors Corporation  allait connaitre ses heures de gloires dans les 60’s, jusqu’à ce que la concurrence se fasse de plus en plus rude, notamment avec l’essor des voitures japonaises. Au milieu de 70’s, les ventes déclinaient, et la marque a du faire appel à l’aide pour s’en sortir. C’est Renault qui viendra lui porter secours (Arrêtez de rire, c’est gênant !) avec de racheter AMC en 79. Cela ne relancera pas grand chose… et Renault se retrouva à son tour dans une tourmente financière, avant de se débarrasser d’AMC en 87, pour aller rejoindre la famille Chrysler. 

La Javelin dans tout ça ? Elle a vu le jour en 68 et connaitra 2 générations : 68-70 et 71-74. Le ticket d’entrée de la marque dans le cercle fermé des Pony car. Sans scrupule elle allait jusqu’à proposer un V8 de 6.4l dont les 315 ch mettaient à mal des boudins arrière. En 70, la caisse est légèrement redessinée, son style donne un avant-gout de la 2nde génération qui s’apprête à pointer le bout de capot.

Et c’est en 71, qu’elle est dévoilée. Plus tendue et musclée, elle impose une personnalité sans précédent. Au sommet de la gamme, la version AMX avec son 401ci (6.6l) de 335 ch et ses 1/4 de mile en 14 secondes. 

C’est l’une d’entre elles qu’a choisi les Ringbrothers pour montrer leur level lors du SEMA qui s’est récemment déroulé à Las Vegas. Un monstre qui a presque fait passer sa voisine, une Dodge Charger, pour une fillette ! Et il y avait de quoi… sur ce coup, Jim et Mike Ring ont sorti le gros calibre, les tiags et le Stetson ! Cette AMC Javelin AMX de 72 est devenue juste monstrueusement violente ! Et pas que visuellement…

Au delà de vous exploser la rétine avec un kit full carbone, elle est capable d’arracher le bitume avec un V8 6.2l piqué à une Hellcat et qui se voit balancer 1030 ch sur les roues arrière via une boitoto Bowler. Le suspat’ sont revues (Oui, c’est toujours mieux de rester sur la route !) et le freinage peut compter sur des étriers 6 pistons Baer.  Enfin, 4 HRE en 20′, chaussées en 285/30 et 335/30, viennent remplir les ailes. 


Alors même si la Javelin n’est surement pas l’un des Muscle cars les plus diffusés, une fois passée par la case Ringbrothers, on se dit qu’elle pourrait y passer plus souvent ! 

© Ringbrothers



Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Ringbrothers ’72 AMC Javelin AMX… Oh my God !