Vous avez devant vos yeux, un vestige ! L’un des derniers specimens d’une espèce aujourd’hui totalement disparue. La Peugeot 106 Rallye… Quand le constructeur préférait miser sur un moteur plus pointu pour un poids totalement contenu. De la sportivité à l’état pur, qui faisait une totale abstraction à toute notion de luxe ou de confort. Son truc, le sport, rien que le sport… Et ça, à Maxime, ça lui a plu !

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 1

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 2

Pourtant, Maxime était un féru de la culture auto venant de l’archipel nippon. Touge, Best Motoring, Drift, Keiichi Tsuchiya, JDM, Kaido Racer, une fois le permis en poche, il était donc logique qu’on le voit se faire la main au volant d’un Honda Civic… Eh bien non. Son dévolu, il va le jeter sur une petite française excitée, de celles qui, à leur époque, ne s’embarrassaient pas avec la moindre notion de confort et encore avec des bonnes manières ! Une Peugeot 106 Rallye… avec un tel nom, ça doit quand même bouger non ?


Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 3

Eh oui les jeunes, il fut un temps où chez Peugeot, on savait faire des sportives sans compromis. Bon, déjà la 205 GTi 105 ch était loin d’être une berline premium… Les vitres élec’, la fermeture centralisée, la direction assistée, le cuir, la clim, le toit ouvrant, la peinture métal et même pour l’autoradio, il fallait cocher la liste des options ! Au fil des versions et des cylindrées, l’équipement s’étoffait, mais sans non plus tomber sur les délires actuels. 

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 4

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 5

Eh bien malgré cela, les purs et durs n’étaient pas oubliés, puisque chez Peugeot, on a sorti la collection Rallye, inaugurée avec la 205. L’objectif, aucun compromis. Du sport, rien que du sport. Le bloc, retouché par Danielson,  restait gavé aux carbus, des Weber 40 double corps. Capricieux, il ne faisait aucun effort tant que la route ne se dégageait pas et que vous n’envoyiez pas l’aiguille du compte tour dans la zone rouge située à 6800 trs. Les 780 kg et une châssis réglé aux petits oignons faisaient le reste ! 

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 6

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 7

La recette marchait plutôt bien, et chez Peugeot, on allait aussi en faire profiter la petite soeur venue compléter la gamme en 91, la 106. D’abord en XSi, avec 100 ch sous le capot. Non pas qu’on voulait pas en mettre plus, mais voyez, fallait pas venir déranger sa Majesté 205. La hiérarchie, c’est important ! 

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 8

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 9

Mais voilà, la 205 Rallye devient victime de sa fibre sportive, et se retrouve dans une situation délicate quand les carbus ont du mal à répondre aux normes antipollution en vigueur. Plutôt que de la passer à l’injection, Peugeot préfère laisser son aura intacte. Elle aura bien une remplaçante, mais ce sera la 106 qui prendra le relai. En 92, la 205, après s’être écoulée à 30.111 exemplaires, tire sa révérence. Au revoir la Rallye et bonjour la Rallye, puisque celle qui débarque dès 93, c’est la petit 106 et son injection.

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 10

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 11

Et si la voiture a changé, la règle, elle, non. Jantes en tôle blanches, habitacle dépouillé, petit kit sport, moquette rouge, châssis vif et rigide et 3 couleurs au catalogue… Blanc, rouge et noir. Au niveau poids, même si elle est plus compacte, la 106 accuse 810 kg. Bon, on ne va pas lui en vouloir ! Sous le capot, le 1.3l se retrouve alimenté à l’injection et embarque un catalyseur, mais il développe quand même 100 ch à 7200 trs. Les perfs sont correctes, même si son terrain de jeu, c’est les départementales, pied au plancher. Et à ce jeu, elle reprend bien le flambeau de sa grande soeur. 

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 12

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 13

En 96, la 106 grossi, devient Phase 2, et commence petit à petit à remplacer la vieille 205. La XSi devient S16 et la Rallye suit le mouvement. Elle s’embourgeoise, récupère les vitres électriques, la direction assistée… parait que la clientèle le veut ! Mais elle fait désormais 890 kg, et son 1.6l développe 103 ch. 

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 14

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 15

Attention, je ne dis pas qu’elle a vendu son âme au marketing ! Mais c’est clair qu’elle a troqué une partie de sa légèreté et donc, de sa sportivité, au profit de la modernité et de l’équipement. On peut donc en conclure que c’est à cette période que tout a commencé à partir en couille, et que les sportives ont commencé à adopter le régime Big Mac avec clim, gps, et toutes ces merdes électroniques qui sont venues gâcher le concept originel.

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 16

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 17

Heureusement qu’il existe des gars comme Maxime… on devrait leur décerner un prix, avec une cape rouge et le slip par dessus le pantalon. Parce que Maxime, il modifie ses caisses, mais, il ne fait que réparer ce que la nature leur a donné de plus pervers en améliorant le rapport poids/puissance, tellement important quand on s’appelle « Sportive ». 

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 18

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 19

Sa 106, elle est bleue, la couleur qui est venue se rajouter au catalogue lors du passage en phase 2. Et sûrement celle qui lui va le mieux. C’est sa 1ère sportive (Qui depuis a été rejointe par une Jetta swappée en VR6 et une BMW 325i E36 greffée d’un turbo !), achetée dans sa 1ère année de permis, et il a voulu justement, malgré ses origines sochaliennes, lui donner un p’tit quelque chose de ces japonaises qui le faisaient rêver. 

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 20

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 21

Au programme des hostilités, on va commencer par l’habitacle qu’il équipe d’une moquette noire de Saxo, d’un volant tulipé Sparco monté en Quick Release et d’un 1/2 arceau Raceland. Pour le fun, il rajoute un Tsurikawa blanc, une poignée de maintien du métro japonais ! 

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 22

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 23

Pour le look, le capot reçoit des cales Password JDM pour Honda Civic, adaptées pour le laisser entrouvert. La lame avant vient d’une Seat Leon Cupra. Les phares sont d’origine et juste équipés d’une vitre lisse et les feux arrière sont des Peugeot Ecosse avec partie supérieure teintée. Il finit avec un déflecteur d’air, des custodes arrière ouvrantes piquées à une 106 Sport et un Tow Strap Takata x Speedhunters.

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 24

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 25

Tout ça c’est bien, mais à un moment, faut passer aux choses sérieuses… et elles arrivent. Le 1.6l est légèrement revu, histoire de respirer mieux. Injecteurs de 406 1.8l avec admission dynamique avec filtre ITG, pour l’inspiration. Collecteur 4/2/1 Supersprint, ligne complète et silencieux Iresa pour l’expiration, le tout en Inox. Enfin, le volant moteur est allégé. 

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 26

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 27

Bien entendu, Maxime s’est aussi penché sur le châssis. Des combinés filetés D2 Racing sont montés sur platines réglables avec des barres antirap’ inférieures et supérieures OMP et le train arrière est décranté. On termine avec les jantes en tôle plus larges en 8×15 qui proviennent d’une 307 et chaussées en 185/45 pour de bons flancs tendus.

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 28

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 29

Plus véloce, plus nerveuse, plus virile, avec une gueule qui mise sur les détails, voilà donc une petite Peugeot 106 Rallye qui retrouve ce côté bestial et ce vivacité qui lui manquait. Certains auraient swappé, d’autres auraient turbalisé, Maxime s’est contenté de petites touches bien pensées. Juste ce qu’il faut pour redonner un p’tit coup de boost à la puce.

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 30

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 31

C’est sobre, c’est clean, et ça pue bon l’essence… Forcément, ça finit sur DLEDMV ! Merci Maxime…

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 32

Maxime's Peugeot 106 Rallye JDM ! 33

© Maxime Bossuyt pour DLEDMV