Plus de 10 jours après la fermeture des portes, ça fait un peu plat réchauffé… mais que voulez vous, avec une connexion internet qui m’a salement abandonné dès mon retour de Lyon, il a bien fallu patienter en rongeant son frein ! D’autant plus que cette édition 2021 d’Epoqu’auto a été riche en rebondissements, en émotion, en rencontres et… en essence. Parce qu’en plus, l’équipe de votre site préféré, elle n’est pas repartie du salon les mains vides !

Epoqu'auto 2021 - Une édition en or ! Surtout pour DLEDMV... 1

Qu’est ce que ça fait du bien de déambuler peinard dans les allées d’un salon auto. Depuis Rétromobile 2020 on s’demandait si on allait y avoir à nouveau droit, car à part quelques rassos régionaux ou évènements organisés limite à huis clos ou sur invit’, y’avait pas vraiment de quoi se fracasser la rétine en se vautrant dans des effluves d’essence et d’huile chaude. C’est pourquoi le retour d’Epoqu’auto signait enfin une éclaircie à travers ces sombres nuages covidiens et électrisés… Ah ben oui, ce n’est plus un scoop, pourquoi continuer à encenser la méchante voiture, ce fléau des temps modernes, l’origine de presque tous les maux de notre société dans un pays où on n’a plus qu’une seule envie, poser son cul sur une pile et voir tous ces tas de ferrailles polluants passer entre les mâchoires d’un broyeur.

Epoqu'auto 2021 - Une édition en or ! Surtout pour DLEDMV... 2


Epoqu'auto 2021 - Une édition en or ! Surtout pour DLEDMV... 3

Eh bien n’en déplaise aux écolos qui pourront patienter avant d’ériger une statut à l’effigie de Greta Thunberg sur le parvis d’Eurexpo, car la cuvée 2021 d’Epoqu’auto n’a rien fait de plus que de battre son record de fréquentation avec 82200 spectateurs en trois jours et afficher des parkings blindés tout le long des trois journées, remplis fièrement d’engins allant de la Ford T à l’Alpine A110 dernière du nom, en passant par des youngtimers, des ricaines, des populaires et mêmes des supercars modernes. Donc quand on essaye de m’expliquer que la France est autophobe, j’ai tendance à demander, avec toute la diplomatie qui me caractérise, si mon cul c’est du nuggets ?! Suffirait simplement que les passionnés nationaux tolèrent et respectent un peu plus les gouts des autres… ‘fin bref ! En tout cas, l’équipe des 3A a encore sorti du lourd, car n’oublions pas que ce sont des “amateurs” dans le sens noble du terme, car il s’agit ni plus ni moins d’une assos composée de bénévoles aussi sympathiques que passionnés, qui n’hésitent pas à sacrifier tout leur temps libre pour nous offrir un des plus beaux salons nationaux tourné vers l’automobile ancienne et passion.


En attendant, Epoqu’auto a tenu toutes ses promesses avec une tendance remarquée à vouloir rajeunir son image. Entre la présence d’Alexandre Claudin qui en profitait pour sortir ses deux monstres, sa Dodge Charger tout juste remise de sa mésaventure “Goodwoodienne” et la DeLo’ qu’il m’a fait la gentillesse de sticker DLEDMV, Chris et les potes de chez Starfobar qui exposaient de la béhème toujours bien débile, on se ruinait les yeux sur l’Espace F1, le plateau de Bentley, les Simca, les Matra et toutes les pépites motorisées qui peuplent le salon, mais aussi en passant du temps avec les potes… News d’anciennes, Mecanicus, Vulcan, Pantore, le Light Car Club, Peter d’United Driver, l’équipe de Ceika, Bruce Tramont, Bruno de GT Dream… ou en profiter pour faire connaissance avec Benjamin Workshop, Laurent Schmidt, Anthony de PDLV, France Dholander et Loïc Perois de Classic Car Design ou encore Philippe d’Oldtimers-Youngtimers, Rachid, Xav de Classic Mobil, Romain de Tours Prestige Cars, Bruno d’Addict Auto, Vincent de Daytona 73, tous les quatre partenaires des Rétros d’or, récompenses ultimes de l’élite des médias autos de l’univers (j’en fais peut être un peu trop là…!), menés de main de maitre par un Stéphane Ruaud au sommet de sa forme et de sa beauté… même si je reconnais qu’il serait temps, comme le lui a conseillé un certain Dominique Chapatte, de s’habiller un peu comme un gars de son âge !


Epoqu'auto 2021 - Une édition en or ! Surtout pour DLEDMV... 4

Epoqu'auto 2021 - Une édition en or ! Surtout pour DLEDMV... 5

L’occasion de vous remercier, car après deux reports et quasiment une année de votes, DLEDMV a tenu bon pour décrocher le Rétro d’or 2021 du meilleur web média auto… y’a rien là ?! Plébiscité aux côtés de François Allain et d’une partie de l’équipe de Vintage Mecanic, de Jérome Cadoret, de News D’anciennes, des Socal Frenchiez ou de POG. J’n’ai pas pour habitude de vous raconter ma life sur DLEDMV, mais je reconnais que la soirée en compagnie des Lady Art Car, de Dani Lary, de Gérard Klein, de Franck (Movie Cars Central), de Gaby (REC Slide), JB (Nurmanstone)… et j’en oublie. Et pour en revenir à ce Rétro d’or qui signe surtout pour nous le plaisir que vous pouvez avoir à lire nos conneries, c’est à croire que finalement, on a bien raison de rester en dehors des clous.

En attendant la magie a fait son oeuvre pendant ces trois jours. Bagnoles, passion, potes et rencontres… vous voulez quoi de plus ? Un Rétro d’or ? On l’a eu ! Avec en bonus les superbes photos de Dani qui rejoint l’équipe de notre Shooting Box (pensez à eux si vous voulez faire des shootings de vos voitures… voire plus !). On y reviendra plus en détail dans un futur podcast. En attendant, on vous donne rendez-vous à l’édition 2022 d’Epoqu’auto… et surement avec une belle surprise.

 

© Dani Photographie et DLEDMV