Spring Event #5 – BMW 320i E30 STARFOBAR 4



Les voilà, ils sont là ! STARFOBAR débarque sur DLEDMV… mais attention, pas la caisse du fan avec ses 2 – 3 stickers ! Nooon, là on a le daron ! Chris… et sa BMW E30, transformée en engin totalement délirant mais pourtant démoniaque ! Et cette E30, elle colle vachement à l’esprit du team STARFOBAR. Explication de texte…

STARFOBAR, c’est un gang, un team… appelez comme vous voulez. En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’ils sont cool et vivent leur passion à 200 ! Avec un esprit qui change de ce qu’on croise dans la bagnole, un vent de fraicheur sans se prendre la tête… Une bagnole reste une bagnole, et même s’ils sont bien branchés Béhème, ce n’est pas pour autant qu’ils vont aller chier sur le reste. Quand c’est cool, c’est cool… et à partir de là, on s’en branle un peu du logo, du blason, de la prépa… Du coup, pensez bien qu’avec ce genre d’état d’esprit, le feeling est de suite passé avec Chris et les membres du Starfobar. 

Pour en revenir à la E30 de Chris justement, l’idée n’est pas sortie comme ça du jour au lendemain. Il y a 2 ans, il s’est dit que ça serait sympa de se monter un caisse de Street. Et le jour où il a eu une opportunité pour acheter un ensemble complet de M3 E36 3.0l, le Saint Graal pour beaucoup, c’était le début des hostilités. Une fois la mécanique embarquée, il fallait alors trouver dans quoi il allait bien pouvoir la mettre ! Le chat, la voisine, posée sur la cheminée…?! Ouais bon, c’est d’un commun tout ça ! Mais sous le capot d’une E30, là ce serait bien cool…

Ca tombait bien puisque Anthony, un de ses potes, avait un coupé 320i E30 phase 1 de 1986, un peu ruiné, fatigué, rincé, mais pas trop cher qui trainait. Ni une ni deux, l’affaire était conclue et le S50 venait de trouver une nouvelle maison… enfin façon de parler puisqu’il fallait d’abord se remonter les manches pour mettre un peu d’ordre dans tout ça. Le chantier commence par la greffe du 6 en ligne… puis une fois l’opération terminée, Chris allait s’occuper de tout le reste et du taff, y’en a eu !

On va commencer par la caisse. Tout est repris pour qu’elle puisse recevoir une complète. C’est le garage Coquard qui va s’en charger. Au passage, Chris lui pose un pare-choc avant et un becquet M-Tech1 ainsi que des bas de caisse Touring. La calandre garde ses optiques jaune, pendant que des caches Hella viennent couvrir ceux de l’intérieur.  Enfin, une fois la robe blanche neuve et nickelle, il finit avec une déco Starfobar. C’est class et ça claque bien. 

Si vous passez dans l’habitacle, là aussi c’est du même level. La banquette arrière a été remplacée par celle de la M3 E36 alors qu’à l’avant, on pose ses fesses dans 2 baquets Cobra en tissu et Alcantara. Devant, un volant bois Momo vient compléter le tableau et on finit avec des manos VDO pour contrôler la pression et la température d’huile ainsi que le niveau de la batterie. 

Tout le reste ne se voit pas… mais ce n’est pas pour ça que ça ne vaut pas le déplacement, à commencer par le traitement du châssis. Le train avant est entièrement refait à neuf tel qu’il est d’origine, si ce n’est les silent-blocs renforcés. Les amortos sont des combinés filetés avec cartouche Bilstein B8, posés sur des coupelles “maison” pour permettre de régler le carrossage. A l’arrière, on retrouve un train de 325i refait à neuf, avec là aussi, des silent-blocs renforcés. Les tourelles d’amortos reçoivent leur plaque de renfort soudée, des cartouches réglables en dureté de chez Cyl6 et des ressorts Eibach modifiés sur mesure.

Au niveau du freinage, les étriers d’origine reçoivent des plaquettes EBC qui mordent des disques Zimmermann. Tout ce beau monde est caché derrière des Rota Grid V en 9×16′ ET0. Au niveau des gommes, l’avant est chaussé en Federal et l’arrière en Toyo Proxes semi-slick en 205/45 pour les 4. 

Enfin le gazier qui sommeille sous le capot, le fameux S50B30, a lui aussi droit à sa cure de pompelup. Gestion Alpha N, boite à air carbone sur mesure réalisée par Corsa801 et pompe à essence gros débit Walbro. Il expire dans une ligne inox elle aussi faite sur mesure par Romain qui en profite pour lui virer tout c’qui gène aussi bien à la sortie des gaz qu’à faire chanter le 6 en ligne (Qui ne demande que ça !).

Les 286 ch hors taxes, passent aux pneus arrière via la boite 5 de même provenance et un autobloq’ 188 S4.10 vient aider les gommards  à faire passer tout ce beau monde sur l’asphalte… Mais bon, si ça part en fumée et que ça glisse, c’est pas foncièrement gênant… au contraire ! On en revient au délire de Chris, faut que ce soit fun.

Honnêtement, la caisse envoie sa race… Physiquement, on reste scotché par son côté Fat ! C’est posé, musclé, et ça semble tout droit sorti d’une séance de drift sur Tsukuba ! Puis Chris s’amuse à virer le capot… laissant le 6 en ligne prendre le soleil ! Et ça renforce ce style de bad girl, puisqu’il faut reconnaitre que ce bloc a de la gueule et pas qu’au niveau des vocalises.  Non, l’ensemble est nickel et ça colle parfaitement à l’esprit de Chris. Sympa dehors, mais on voit que ça maitrise le sujet dedans.

Comme il faut bien conclure à un moment, Chris en profite pour remercier tous les potes qui ont, de près comme de loin, participé au projet… Cyl6 qui a fourni les pièces d’origine ou perfs, Corsa801, Romain, Tim, Thibault et bien entendu toute l’équipe du STARFOBAR. 

L’occasion du Spring Event #5 était trop belle pour faire connaissance avec l’équipe et en profiter avec Char Ly et Costa de shooter cette E30 dans tous les sens. Vous savez comme on est, dès que ça sent l’essence… et la bière, on a toujours du mal à résister !

© DLEDMV et STARFOBAR via Char Ly & KΩS photography



Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 commentaires sur “Spring Event #5 – BMW 320i E30 STARFOBAR