J’ai hésité… Mais en ces temps « particuliers » faut-il tomber dans la léthargie et la peur, ou se redresser tel un seul homme ? J’aurai pu vous mettre l’hymne à l’amour… J’ai préféré mettre du plus péchu, plus velu, et qui colle plus à ce sentiment de colère qui monte doucement !

M’enfin, comme disait le poète :


A Fond : The Cure - Burn 1

« – Si on te frappe sur une joue. Que fais -tu?
– Je tends l’autre joue bien sûr.
– Hooo !
– Et j’en profite pour lui foutre un coup de boule dans les valseuses.
– Haaa !  « 

A Fond : The Cure - Burn 2

Allez, avec « Burn » de The Cure, à fond, ça marche bien aussi !

© Steven Ovington