Rauh Welt Begriff – Ultimate Porsche !


Rauh Welt, vous connaissez ? Des engins échappés de circuit, aux extensions d’ailes rivetés, des jantes larges comme ça, et un bruit à réveiller les morts ! Le tout dans un style racing des plus violent … Vous commencez à voir ?!

@@##

Il doit s’agir, ni plus ni moins, du préparateur Porsche probablement le plus impressionnant hors Allemagne. Les caisses, une fois passées entre les mains d’Akira Nakai dans son atelier de Kashiwa, deviennent des engins de guerre, aussi bien sur circuit que sur les wangan de Tokyo. En plus de leur efficacité hors pair, Nakai leur attribue un look hallucinant de bestialité. Les productions se sont très vite faites connaitre et reconnaitre et les ateliers se sont développés, aux Etats Unis, en Thaïlande, et en Angleterre. Niveau mécanique, il laisse le soin au spécialiste nippon Promodet, de s’occuper des flat 6. Et l’association des 2 donnent un cocktail des plus détonnants !

Les voitures sont parées d’extensions d’ailes peinant à habiller des jantes d’une largeur extrême. Les ailerons, déjà impressionnant d’origine, s’hérissent d’éléments aérodynamiques donnant à la voiture une allure digne d’un proto du Mans.

Tout est étudié dans le but d’améliorer la performance. Pas de fioritures, ni de tuning, que de l’efficace et du bestial ! Et ça se voit…

A l’exemple du show car de la maison, la voiture personnelle d’Akira, une 911 3,2 l de 85. Dans sa robe noire matte (bien avant que ce soit la mode …), la voiture sert de cobaye depuis bientôt 14 ans, et permet de tester toutes les différentes évolutions. Le flat 6 de 3.2 à laissé sa place à un 3.8 l débarrassé de son injection électronique au profit de carburateurs. Attention, on parle bien d’une atmo, pas de turbine camouflée ! Bref, bien gavée, elle développe 360 ch à 8500 tr/min. Le plumage est largement à la hauteur du ramage, la caisse est allégée et revendique 980 kg. De quoi tourner en 58 sec sur Tsukuba, le tout dans une concert de déflagrations et de flammes ! Et moins d’une minute sur Tsukuba ça impose le gros respect !

© vidéo : 0to60mag

Mais Rauh Welt ne s’arrête pas là. 964, 993, 996 … toutes y passent, atmo ou turbo, à partir du moment ou elles sont sorties des usines de Stuttgart ! Même si Nakai San s’est octroyé quelques exceptions !

Les réalisations pullulent sur le net et, encore une fois, on se rend compte que les sorciers japonais n’ont absolument rien à envier aux préparateurs européens, bien au contraire, leurs réalisations, jusqu’au-boutistes, ont un côté brutal et unique, qui prend à contre pied celui chirurgical allemand. Pas de course à la puissance, mais un équilibre parfait en la préparation moteur, et une efficacité poussée dans ses retranchements, qui flirte largement avec un engin de compétition. Bref, ça ne sert à rien de sortir 1000 ch pour les laisser partir en fumée, autant se contenter de 400 mais de les exploiter à la perfection !

©Fatlace TV x RAUH-Welt BEGRIFF : Idlers Documentary from Maiham-Media.com on Vimeo.

©RAUH-Welt BEGRIFF : Shinji’s RWB 964 from Maiham-Media.com on Vimeo.

©RAUH WELT Begriff // Night Session from eGarage on Vimeo.

©Fatlace: RWB (Pandora One) from Unscene Media on Vimeo.

© photos : signatures éventuelles & Rauh Welt Bregriff JaponEurope

Laisser un commentaire