La Béhème qui vole ! 1


 En rallye, il y a ce que j’appèlerai le point « T » … T pour testicularité … En effet, sur un circuit, ça va vite, c’est dangereux, mais bon, on a les bacs à sable, les pneus … Bref tout est réuni pour éviter au maximum le drame (Même si des fois …), alors qu’en rally, vous avez les arbres, les fossés, les murs … Et là seul le taux de « testicularité » fait la différence !


Il y a d’ailleurs certaines épreuves qui permettent de mesurer ce taux de testicularité. SI, même sur asphalte. Prenez Spa Francorchamps, la 1ère question est de savoir qui passe le Raidillon sans lever le pied ! En rallye, vous avez l’ancien rallye des 1000 lacs … Celui de Finlande, reconnu pour ces sauts spectaculaires. Même chose, lequel va passer les bosses à fond ?! On se rappelle donc, plus facilement, de celui qui aura été le plus spectaculaire, en faisant les sauts les plus hauts ou les plus longs, plutôt que celui qui aura réalisé le scratch au final ! C’est dingue mais c’est comme ça !


Je le dis souvent, mais aujourd’hui, au delà de la performance à l’état pur, on veut du spectacle, des la sensations, du sang, des larmes, du pain et des jeux … Enfin je vous laisse faire le tri, j’en ai peut être trop mis ! Quoiqu’il en soit, la vidéo qui suit démontre la théorie … On ne parle pas de celui qui a remporté le rallye, ni de celui qui aura battu le chrono dans une spéciale quelconque … Non, on parle, on montre et on retiendra celui qui a fait voler sa BMW, en la rattrapant et en continuant l’épreuve comme si de rien n’était, hormis une belle tache sombre au fond du baquet du copilote … Mais ça, on ne le retiendra pas non plus ! Juste que ça se passe au rallye Viru en Estonie, que le pilote est Pritt Koik avec, à ses côtés, Alari-Uku Heldna et que leur taux de testicularité est à son maximum ! 

Alors de dedans, il faut reconnaitre que les sensations sont plutôt limitées … On ne se rend pas bien compte n’est ce pas ?! Regardez ce qui suit plutôt !

De l’autre côté ce n’est pas mal non plus !

© par ordre : Priit Koik – Estonia – Janis Ozols


Laisser un commentaire

Commentaire sur “La Béhème qui vole !