Les caisses, c’est comme l’alcool… Quand on tient pas, on ne boit pas ! Donc quand on est journaliste auto, et qu’on a l’estomac sensible, on évite de monter  aux côtés d’un pilote de F1, d’autant plus quand ce dernier est auréolé d’un titre mondial et reconnu pour son côté rock’n roll ! En tout cas, le passager de Damon Hill s’en rappellera…

DLEDMV Mercedes SL55 AMG Damon Hill 03

Pourtant la SL 55 AMG n’était pas réputée pour sa qualité de ballerine… Un gros coupé cabriolet, lourd mais puissant, flirtant plus avec les 2 tonnes que répondant à l’adage du light is right. Un truc sympa pour réaliser un Paris – Cannes à une moyenne capable d’envoyer l’armée de l’air à vos trousses !


Il n’empêche qu’une caisse puissante reste une caisse puissante ! Alors mettez y un ancien champion du monde de F1, anglais, et adepte du rock’n roll, en la personne de Damon Hill et laissez le charme agir… On se rend compte que quelle que soit la monture, vous ne changerez pas un pilote… Il se crache dans les mains et écrase la pédale de droite ! Et Mercos redevient AMG…

DLEDMV Mercedes SL55 AMG Damon Hill 01

Le problème ? Ho, il ne vient pas de Damon, mais plutôt de son passager… Un journaliste auto, qui ne devait pas se douter, le matin en se levant, qu’il serait secoué de la sorte dans un cabriolet SL et qu’il allait devenir célèbre grâce à son estomac… fragile !

Incontournable : Damon Hill et la Mercedes SL... 1

 

© 3DCarsRO