Opel Omega Evo 500 : Irmscher avant Lotus



Elle en a fait couler des litres de bave, mais avant la version testostéronée de la Lotus Omega, il y eut une version musclée de la placide berline allemande badgée du Blitz. Celle ci sortait des ateliers du sorcier Irmscher, spécialiste Opel… Et s’appelait Evolution 500.

DLEDMV Opel Omega Evo 500 07

Comme beaucoup de sportives allemandes des années 80 et 90, sa naissance avait pour objectif 1er d’engager la berline en DTM. Pour cela, Opel devait donc homologuer 500 modèles routiers, et le choix fut simple, la base serait l’Omega et le constructeur n’ayant pas de division sport à l’époque (1990) ce sera le préparateur Irmscher qui se chargera de transformer la citrouille en carrosse !

DLEDMV Opel Omega Evo 500 04

Alors il s’emparèrent d’une Omega 3000, sortirent la servante Facom, et lâchèrent les ingénieurs avec leurs clés de 15… Le 6 en ligne et ses 24 soupapes passèrent de 204 à 230 ch (Sauf pour 36 modèles qui eurent le privilège de recevoir une prépa poussée à 272 ch). Le châssis est au diapason, enfin, à l’époque on rabaissait et rigidifiait avec des roues qui passaient en 16′ chaussées en 225/50. Bon la Lotus fait mieux… beaucoup mieux ! Et bien plus violent en terme de tempérament… Mais la 500 se défend bien avec un 0 à 100 en 7,5 secondes et une vitesse de pointe à 249 km/h.

DLEDMV Opel Omega Evo 500 01

La caisse laisse entrevoir celle qui allait débarquer quelques mois plus tard. Ailes élargies (les élargisseurs arriveront sur la Lotus), spoiler plus méchant, aileron proéminent (Ha ça on aimait les ailerons dans les 80’s et 90’s !). A l’intérieur c’est noir, en plastique et austère… Une Omega quoi, digne d’un taxi ou d’un corbillard ! Les baquets Recaro en cuir-tissu donnent un peu de pompélup à l’atmosphère, et le logo “Evolution 500” se retrouve un peu seul au milieu de ce grand volant !

DLEDMV Opel Omega Evo 500 03

Finalement, elle comblait le trou entre la 3000-24 et la Lotus qui, de toute façon, arrivera une fois que les 500 exemplaires auront déjà quitté les concessions.

DLEDMV Opel Omega Evo 500 05

DLEDMV Opel Omega Evo 500 02

Sur les circuits, la berline perdait 500 kg pour tomber à tout juste une tonne. Mais en échange d’un régime drastique, elle gagnait 192 ch pour en atteindre 412, et dépassait les 300 km/h. Enfin, au delà des chiffres, elle n’offrira pas un palmarès historique à la marque… Du moins pas du niveau de son bruit envoutant !

© happysascha

© Ernst Brunner


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.