Les spécialistes le craignaient… Les pros laissaient pourtant planer le doute, préférant ne pas s’avancer. C’est désormais sûr et certain, un nouvelle pandémie frappe les autos… Le restomod ! On pensait pouvoir le contenir aux Porsche, américaines et autres japonaises, mais il s’avère que le virus s’attaque désormais aux européennes !

DLEDMV - BMW 3.0 CS Restomod - 13

Sa dernière victime, une BMW 3.0 CS qui, malgré une apparence toute d’origine, trouble les pistes grâce à 2 – 3 détails… Parce qu’un coupé 3.0 CS de 73, ça reste quand même un de ces engins, que le code de déontologie rédigé par nos instances « yountimeriennes » aux sphincters coincés, interdit formellement de toucher et modifier, quitte à les laisser mourrir, rongés et ruinés par la rouille… Mais la rouille au moins, c’est d’origine !


DLEDMV - BMW 3.0 CS Restomod - 12

Bon, Joshua Stern le code de déontologie il s’en bat un peu les rognons ! Il roule en E9 et en est follement amoureux. En même temps, il lui trouvait un manque de peps voyez, sans toutefois vouloir s’en séparer pour la remplacer par une plus récente M3. Vous l’avez compris, comme disait Lieutenant Marion Cobretti : « C’est ici que l’origine s’arrête et que le restomod intervient ! »… enfin quelque chose comme ça…!

DLEDMV - BMW 3.0 CS Restomod - 05

DLEDMV - BMW 3.0 CS Restomod - 11

C’est donc comme cela que le coupé béhème s’est retrouvé avec un S54 3.2 l sous le capot. Le 6 en ligne de la M3 E46 avec tous ses 343 ch. Quitte à prendre le bloc, autant y gauler aussi la boite 6 qui va avec ainsi que les freins Brembo issus d’une M3 Competition Pack. Les ailes sont remplies par de magnifiques roues Weds. Les liaisons sont revues et reçoivent des coilovers, mais attention, pas de rabaissement outrancier.

DLEDMV - BMW 3.0 CS Restomod - 03

DLEDMV - BMW 3.0 CS Restomod - 01

L’intérieur est somptueux, sobrement habillé en noir, orné de noyer satiné et d’une paire de baquets.

Le résultat est visuellement violent, « mâchoirement déboitable » et peut engendrer des réactions inattendues en terme de transit intestinal ! Alors oui, c’est du restomod, du CSL replica, bras d’honneur à la « collectionnite aigüe »… Mais c’est avant tout une histoire d’amour entre une homme et sa machine, machine à laquelle il a préféré offrir une chirurgie mécanique plutôt que de la remplacer. Et ça, c’est beau putain, ça ferait presque chialer !

© Petrolicious via Alexander Bermudez