Mettez un ex-pilote de F1 au volant d’une Porsche de compétition sur circuit et vous connaissez la suite ; un chrono va se faire maltraiter ! Laissez lui son téléphone et c’est plutôt la 911 qui passera un sale moment…

Depuis sa retraite en Formule 1, Mark Webber est devenu pilote pour Porsche. Le principe est simple, il malmène et pousse dans ses derniers retranchements toutes les Porsche qu’il peut éprouver.


Mark Webber - 911 GT3 Cup, ça ne tient pas la route ! 1

Dans notre cas : une 911 GT3 Cup.

zzz M. Webber - 911 GT3 Cup 03

Côté perf, elle a beau faire partie de la lignée des voitures de course les plus vendues, la Porsche ne se laisse pas aller. On a le droit à des jantes à écrou central, juste derrière, des étriers 6 pistons Porsche pour mordre les disques de 380mm (rainurés et ventilés), 460cv à 7.500tr/min, une boite séquentielle à crabo, de l’électronique Cosworth et tout le nécessaire pour dévaler sur l’asphalte des pistes sans retenue !

zzz M. Webber - 911 GT3 Cup 02

Alors avec un ex-pilote de F1 au volant, il n’y a pas de raison que ça ne soit pas spectaculaire.

zzz M. Webber - 911 GT3 Cup 04

Ça l’est d’autant plus que Porsche demande à M. Webber de prendre son téléphone mobile et d’y répondre en même temps qu’il pilote. Facile !

Mark Webber - 911 GT3 Cup, ça ne tient pas la route ! 2

Pour rappel, M. Webber, c’est 9 victoires en F1, 42 podiums et une place de titulaire chez Asiatech, Jaguar, BMW, Williams et Red Bull ! C’est loin d’être un pilote de petite trempe et pourtant, répondre sur son mobile pendant qu’il conduit semble être au dessus de ses compétences…

© Porsche

Et au fait, vous, vous « textotez » au volant ? En tous cas, chez Porsche on communique autour de ce comportement particulièrement dangereux en se servant des compétences d’un pilote de haut niveau pour montrer à Kévin qu’il est plus sage de raccrocher son téléphone au volant de sa R19. Enfin, le pauvre Kévin a bon dos…