M3 par-ci, M3 par-là… A force de parler toujours de M3 on en finit par oublier sa grande sœur. Plus grande, plus bourgeoise, plus puissante, plus tout ! Et même quand on parle de M5, on en finit toujours par oublier celle par qui tout a commencé : La M5 E28 !

dledmv-bmw-m5-e28-15

Mais avant la M5 il y a quand même eu la M535i E12 et c’est véritablement grâce à elle que tout est arrivé. Mais avant ça il y à eu l’invention du moteur à explosion aussi et c’est d’abord par là que… Bon on va pas pousser mémé non plus.


dledmv-bmw-m5-e28-24

La M5 E28 pointe le bout de son Shark Nose en 1985 et prend place aux cotés de la M535i apparue 1 an plus tôt. La M5 est plus puissante et moins tape à l’oeil que sa frangine. L’implantation du moteur de la M1, un bon gros L6 de 286cv à peine civilisé, fait des merveilles. Pour peaufiner un peu le coté sportif bourgeois, le kit carrosserie se fait un peu plus discret que sur la M535i. Quant aux jantes, ben elles sont rondes…

dledmv-bmw-m5-e28-03

Créée pour concurrencer… Ben pas grand chose en fait. A part peut-être l’Alpina B7 Turbo. La M5 est restée sans réelle concurrence pendant longtemps. Elle à tout simplement créé le segment de la berline-puissante-de-voie-de-gauche-d’autobahn. Oui je sais c’est un peu long comme nom de segment, mais comme ça on se représente bien le truc non ?

dledmv-bmw-m5-e28-01

J’en ai plein d’autres des comme ça ! Il y a aussi le segment de la citadine-bourgeoise-pour-pétasse-qui-fume-des-vogue, le segment du-cabriolet-kéké-des-plages-qui-refuse-de-faire-son-coming-out, le segment de la-caisse-qui-fait-tomber-les-culottes-plus-vite-que-le-portefeuille-d’un-footballeur. M’enfin tout ceci est un autre sujet.

dledmv-bmw-m5-e28-12

dledmv-bmw-m5-e28-04

En face l’Audi 200 Turbo est loin d’avoir la classe ou la puissance de cette béhème, puis de toute façon la marque se cherche encore un peu à cette époque tel un adolescent qui expérimente. D’aucuns diront qu’elle ne joue pas non plus dans la même catégorie.

dledmv-bmw-m5-e28-11

dledmv-bmw-m5-e28-06

Quant à Mercedes, pas grand chose à se caler sous les gencives, hormis la 190 2.3 16 qui évolue plus dans le segment de la M3.

dledmv-bmw-m5-e28-10

dledmv-bmw-m5-e28-07

La suite tout le monde la connait. La M5 reste la tête de gondole de sa catégorie. Toutes les M5. Même la E60 ! Bizarrement la plus mal-aimée des Séries 5 reste ma série préférée, et même ma BMW préférée de tous les temps ! On évitera une grande tirade sur les goûts et les couleurs hein ?

dledmv-bmw-m5-e28-09

dledmv-bmw-m5-e28-08

©THG-Mag.com