Ce n’est pas tous les 4 matins que l’on vous sert un petit Rat Rod. Et bien on va arranger ça aujourd’hui. Un petit tour dans le Wisconsin à la rencontre de Kévin, qui a surement des vertèbres en kevlar et des fesses en titane vu la tronche de ses sièges !

dledmv-rat-rod-pas-si-rat-02

Le Rat Rod c’est un état d’esprit. Fuck le confort, fuck la praticité, fuck les peintures qui claquemouillent. Place au V8 qui prend l’air, aux sièges qui feraient passer un banc d’église pour un canapé Chateau d’Ax, aux pneus qui vous chatouillent la nuque… Et à y regarder de plus prés on prend conscience du taff qui a été accompli !


Je suis toujours impressioné par le niveau de préparation de ces engins. Je vous passerais la phrase bateau « on aime ou on aime pas… » j’avais dit que je ne le dirais plus. N’empêche que l’idée est bien la ! L’engin est plus large que haut. Chaque pièce visible est travaillée, polie (genre elle dit pas de gros mots) et ça à l’air d’envoyer du gras !

dledmv-rat-rod-pas-si-rat-01

Et c’est bien ça le plus important ! C’est que ça roule ! Elle n’est pas juste la pour se la péter dans les salons…

©Jason Brant