Partage

Voila, c’est fait. Le record de notre Sebounet national a été battu ce week-end par notre Romounet national. L’occasion de revenir sur cette victoire en 2013. Au volant d’une voiture qui marche à l’essence, et composée de pièces glanées ça et la dans le magasin Peugeot Sport et non pas d’un four micro-ondes fabriqué spécialement pour l’occasion… (Sarcasme ? naaaaaannn…)

Incontournable : Le record de Sebastien Loeb à Pikes Peak 2013 1

Ce jour-la, la “Race to the Clouds” était retransmise, je ne sais plus sur quelle chaîne d’ailleurs… Ou alors je la regardais en streaming je sais plus. Quelques reniflages de pot d’échappement et de pneu fumé ont du me cramer quelques neurones. Bref on s’en fout. Ce dont je me souviens c’est que le réseau était pourri et que j’ai juste vu le départ et l’arrivée. Et je ne sais pas pourquoi, mais j’avais l’impression de vivre quelque chose d’historique. Un peu comme quand le Burger Quizz a repris quoi.


Alors non, ce n’était pas le premier français à s’élancer sur la cote, ni à claquer un record. Romain Dumas et Michèle Mouton l’avaient déjà fait avant lui. Ce n’est pas non plus la première voiture française à gagner la bas. Il n’est pas utile de rappeler la victoire de Vatanen en 1988 sur 405 T16 qui a donné lieu au fabuleux “Climb Dance”. Non… Mais alors pourquoi ?

Incontournable : Le record de Sebastien Loeb à Pikes Peak 2013 2

En fait je pense que c’est le package total. L’un des champions français les plus titrés au monde , une 208 démoniaque de 875cv sur le sol américain, le record absolu de la piste… Oui on sait que la piste a changé blablabla, qu’avant elle n’était pas toute en asphalte blablabla, que de toute façon même un chat unijambiste avec un bras dans le plâtre au volant d’une voiture sans permis aurait pu faire mieux blablabla… (les haters de tout ce qui est français n’ont pas de limite !)

Incontournable : Le record de Sebastien Loeb à Pikes Peak 2013 3

N’empêche que le record de 8’13″878 établi par Loeb a tenu 5 ans. Romain Dumas lui à mis plus de 15 secondes dans la vue avec sa pile à roues (7’57″148). Alors j’ai envie de dire, cela peut faire débat car les propriétés physiques des moteurs électriques et thermiques sont très différents en altitude, la puissance délivrée est disponible immédiatement, etc… Je veux dire, vu que de toutes façon c’est inexorable, on en verra de plus en plus en compétition, est-ce qu’il ne serait pas temps de créer une catégorie pour les véhicules électriques ? En attendant de répondre à cette question cruciale, je vous laisse avec Seb…

©Red Bull & signatures eventuelles


Partage