Quand tu veux dévergonder une caisse de route pour la passer en mode warrior, tu pars généralement d’une base facilement upgradable. Eh ben non ! Y’en a qui préfèrent le challenge épicé et bien se creuser le cerveau pour atteindre l’hémorragie nasale. C’est le cas de ce Néerlandais qui, pour bien se chauffer, a décidé de coursifier une BMW Z1… la seule recensée !

BMW Z1 Racing... La seule ! 1

Cette BMW Z1 Motorsport a été assemblée pour fêter le centenaire de BMW en 2016. Il s’agit de la seule Z1 traitée de la sorte connue au monde. Après, vu que la caisse n’était destinée à aucune série en particulier, si ce n’est faire des tours de piste lors de rassemblements, elle n’est pas passée en mode warrior extrême.


BMW Z1 Racing... La seule ! 2

Sous le capot, le 6 en ligne 2.5l de 170 ch a été jugé suffisant. Il est laissé d’origine, même pas un filtre ou une nouvelle gestion, seulement une ligne G-Powered RBS. Les watts débarquent sur les roues arrière via la boite 5 manuelle, elle aussi d’origine.

BMW Z1 Racing... La seule ! 3

Du coup, la priorité a été mise sur le châssis avec des amortos Moton 100% réglables. les trains roulants viennent d’une M3, les barres stab’ gagnent en diamètre, une barre antirapprochement renforce le train avant, et aux 4 coins, on retrouve des jantes BBS en 18′ chaussées en Falken.

BMW Z1 Racing... La seule ! 4

Au niveau de la caisse, si ce n’est une lame avant signée Lorenz, rien ne vient troubler le dessin original et futuriste du Z1. Par contre, l’habitacle a pris cher… Déjà le système des portières qui disparaissent dans les bas de caisse a été supprimé. Elles sont maintenant fixes. Les panneaux de portes ont été remplacés par des tôles d’alu faites sur mesure.

BMW Z1 Racing... La seule ! 5

BMW Z1 Racing... La seule ! 6

Sous un arceau venu renforcer la structure, on retrouve des baquets Cobra Monaco S, des harnais 3 points Sabelt et les commandes de base montées sur une platine qui vient remplacer l’autoradio. On y retrouve un coupe circuit, l’alimentation de la pompe à essence et des voyants qui permettent de veiller au grain. La moquette et la console centrale ont pris leur retraite tout comme les conneries qui ne servaient à rien, de quoi gratter une cinquantaine de kilos.

BMW Z1 Racing... La seule ! 7

Ok, elle n’ira pas battre un record du tour, ni exposer le chrono sur un time attack, mais pour un coup de comm’, elle est plutôt bien réussie. Puis comme elle est unique, elle méritait bien de venir poser ses roues sur DLEDMV !

BMW Z1 Racing... La seule ! 16

© Carrosso Classics & Sportscars