La Lexus LFA, c’est une supercar à part. Un monstre de technologie, une gueule qui respire l’efficacité, un moteur envoutant, et un bruit totalement dantesque ! Mais un prix et un blason qui a laissé sceptique… 

DLEDMV_Lexus_LFA_EngineSound_04

Sauf les connaisseurs qui en ont fait une véritable icône. Même le Stig et Clarkson ont reconnu en être tombé totalement fous amoureux ! Un comble…


DLEDMV_Lexus_LFA_EngineSound_05

Déjà la marque, Lexus, en quête d’image internationale. Il fallait frapper fort, ils l’ont fait ! Oser sortir une supercar digne des meilleures avec un logo encore vague. La fiche technique remet les pendules à l’heure, surtout son V10 (En collaboration avec Yamaha) de 4,8 l pour 560 ch qui n’a pas peur de monter à des régimes encore réservés à l’élite, 9000trs dans un hurlement digne d’une drogue dure ! Le tout, dans un écrin de carbone, de titane, pour une architecture issue de la compétition. Une engin de destruction massive, sous une ligne plutôt sobre mais efficace.

DLEDMV_Lexus_LFA_EngineSound_01

L’ombre au tableau ? Son prix, jugé délirant, notamment en comparaison avec les performances sur le papier. 370.000 €, voire 400.000 pour la Nürburgring Edition… C’était le double de ses concurrentes directes. Cela n’empêchera pas Lexus d’écouler ses 500 exemplaires et les 50 Nürb Edition.

DLEDMV_Lexus_LFA_EngineSound_07

Le secret de la LFA est derrière son volant, car une fois le cul calé dans le baquet, il semblerait qu’elle ne semble finalement pas si chère que ça… Encore plus lorsque vous déchainez ses vocalises !

DLEDMV_Lexus_LFA_EngineSound_03

DLEDMV_Lexus_LFA_EngineSound_06

Allez, la LFA est une drogue mécanique, à consommer sans aucune modération…

© NM2255 Car HD Vidéos