Corvette… LA sportive américaine. Celle qui depuis sa naissance en 1963 n’a jamais vendu son âme au diable en restant ce qu’elle était depuis le début. 7 générations se sont succédées jusqu’à aujourd’hui, mais celle qui a probablement marqué les routes de 2 grosses traces noires fut probablement la 2ème génération, la Sting Ray…

DLEDMV Corvette Stingray 454ci supercharged 004

Et que ce soit en coupé ou en roadster, sa ligne est rentrée au Panthéon de ce que la pays de l’oncle Sam à pu proposer. Agressive, racée, l’équipe de Bill Mitchell propose un dessin qui frise la perfection.


Notamment la lunette arrière en 2 parties, signe distinctif du coupé, et qui symbolise à la perfection son nom. Elle ne les gardera que pendant sa 1ère année de production, Chevrolet revoyant sa copie dès le millésime 64 pour des raisons de sécurité. Le châssis se rapporte au plumage, avec des modernes suspensions arrières indépendantes. Enfin sous le capot, on retrouve du copieux, avec du piston et de la cylindrée. Le buffet est varié, avec en entrée le V8 « Small Block » 5,4 l qui propose de 250 à 360 ch. Puis on passe au plat de résistance avec 375 ch ou alors, pour les gourmands, le « Big Block » de 6,5 l avec ses 425 ch.  Enfin, en dessert, le violent 427ci (7,0 l) donné officiellement pour 435 ch, mais dont des sources annonçaient un officieux 550 ch ! Quoiqu’il en soit, Chevrolet n’en vendra que 20 avec ce moteur sous le capot, ce qui en fait la Corvette la plus recherchée et la plus désirable.  Aux states, il n’y a pas que la NASA qui fabrique des fusées !

DLEDMV Corvette Stingray 454ci supercharged 001

Hé bien sachez qu’aux USA, comme de partout, vous trouverez toujours des insatisfaits… Donnez leur le maximum, ce ne sera jamais assez ! Alors limite, laissez les se démerder… Et souvent, ils nous sortent un truc plutôt violent !

DLEDMV Corvette Stingray 454ci supercharged 002

Comme la C2 qui suit, équipée d’un V8 454ci (7,44 l !) qui reçoit un compresseur gavé par un blower. C’est qu’il faut le nourrir le bestiaux… Boite auto renforcée, freins à disques, suspensions avant de Mustang (sic !), la Sting Ray se transforme en serial burner… Un monstre prêt à avaler du 400m encore plus vite qu’il n’en faut pour l’écrire !

DLEDMV Corvette Stingray 454ci supercharged 003

Une machine à vous déboiter les cervicales et capable de vous mixer les neurones sur une simple pression du pied droit ! Et ce bruit…

© RamblinAround