Un nom barbare pour un engin qui ne l’est pas moins ! Une Testarossa c’est déjà pas mal, mais une fois passée par chez Koenig ce n’est plus trop la même caisse, car sachez que dans les années 80 et 90’s il n’y avait rien de plus bestial et brutal qu’un engin qui passait entre les mains du furieux Willy Koenig… 

DLEDMV - Ferrari Koenig Testarossa Competition Evolution - 08
Ferrari Testarossa Koenig Competition Evolution... La brute des 80's 1

En fait Willy Koenig a inventé l’hypercar 20 ans avant tout le monde; mais comme à l’époque il s’agissait seulement d’un préparateur, il n’a pas obtenu la reconnaissance de ses pairs… Juste celle des passionnés un peu déglingués et abonnés à Option Auto !


DLEDMV - Ferrari Koenig Testarossa Competition Evolution - 07

DLEDMV - Ferrari Koenig Testarossa Competition Evolution - 06

En effet, à l’époque, oser modifier, préparer et retoucher une sportive au pedigree élevé, vous condamnait à la perpétuité ! Seuls des marques comme Alpina, AMG ou Ruf réussirent à se forger un nom. Pour Koenig ce fut plus compliqué ! Peut être parce qu’à l’époque, il ne fallait pas toucher une Ferrari au risque de se voir attaquer séance tenante devant la justice… Encore moins lui rajouter un kit carrosserie et surtout pas, une paire de turbos. Koenig s’y est pourtant tenté et sa Compétition Evolution est rentrée dans la postérité. D’une il a osé, mais de 2, il a surtout enfanté un monstre mécanique qui offrait 1000 ch… Dans les 80’s ce chiffre était loin d’être commun !

DLEDMV - Ferrari Koenig Testarossa Competition Evolution - 05

Cependant, le “préparatueur” ne s’est pas juste contenté de greffer 2 turbos et de tourner la molette. La caisse est aboutie de fond en comble. Châssis revu, liaisons renforcées, kit carrosserie en carbone kevlar qui faisait passer la déjà large Testarossa de 1m98 à 2m15, un aileron qui prendra de la hauteur, largement inspiré par une certaine F40, des roues en 18 aussi larges que hautes, freinage racing, arceau de sécurité en option, sans pour autant oublier le cuir et la sono ! Bref, de quoi envoyer du bois, fâcher Enzo (Qui a d’ailleurs dégainé plusieurs procès à l’encontre de Koenig) mais surtout, annoncer 710 puis 1000 ch dans la configuration Evolution II.

DLEDMV - Ferrari Koenig Testarossa Competition Evolution - 01

1000 ch… A la fin des 80’s ça faisait peur ! Je me rappelle encore de l’essai d’Option Auto (Il me semble dans lequel elle se confrontait à une Gemballa presque aussi bestiale… Une version Spider, où à l’époque, on nous expliquait qu’une fois la 3ème enclenchée, l’engin vous scalpait ! Et pour un bon démarrage, doser uniquement du pied gauche et une fois l’embrayage collé, c’est seulement à ce moment que le pied droit entre en jeu, sous peine de voir partir les pneus arrières en fumée !

DLEDMV - Ferrari Koenig Testarossa Competition Evolution - 02

Pour s’offrir un engin qui affichait une puissance à 4 chiffres, en plus du prix de la Testarossa, il fallait débourser plus de 150.000 € de prépa. Presque 30 ans plus tard, la Koenig Testarossa est devenue un engin emblématique, symbole de cette période “No limit”. L’une des 1ères à annoncer 1000 ch à une époque où sortir des chevaux était une chose, les dompter en était une autre.

Ferrari Testarossa Koenig Competition Evolution... La brute des 80's 2

Voilà, je ne sais pas vous, mais cette caisse a marqué mon enfance, au même titre que Goldorak, Star Wars, Space Invader et les gateaux au yaourt de ma grand mère ! Une véritable légende à redécouvrir…

© AdamC3046

© deltauljCustoms

© Photos via signatures éventuelles


Pin It on Pinterest

Share This