La Diablo ? La dernière vraie Lamborghini…?! Parce qu’une Lambo, ça doit foutre les foins voyez… Ca doit impressionner et pas seulement les autres. Car le 1er qui doit se faire dessus, c’est celui qui est derrière le volant ! Et la Diablo, ça, elle sait le faire comme nulle autre…

DLEDMV - Lamborghini Diablo taureau Titi - 03

Après elle, elles sont restées bestiales, brutales, méchantes, violentes, plus puissantes et plus performantes… mais surtout, sous la houlette d’Audi, elles sont devenues civilisées ! Arrivée de la transmission intégrale, de l’électronique et des boites intelligentes… Mis à part que ce qu’on attend d’une Lambo c’est de pouvoir hésiter avant d’écraser la pédale de droite, faire son signe de croix, serrer les fesses, serrer les dents et serrer tout ce que votre corps vous permettra de serrer !


La Diablo, c’était donc du viril… Un V12 débordant de hargne et totalement diabolique (Tant qu’à faire !) qui anime un châssis calibré pour encaisser ses déferlantes. Des freins et un embrayage qui nécessitent des cuisses de rugbyman, et une direction des bras d’haltérophile ! Mais peu importe, une fois en route, la bête vous rend vos effort à la puissance 10, avec des sensations effrayantes. Juste ne pas oublier qu’elle est à peine adaptée au code de la route et qu’en cas d’excès d’optimisme, c’est elle qui décide !

Lamborghini Diablo - Sous le signe du taureau... 4

Quoiqu’il en soit, ce sale caractère se voit de l’extérieur, avec une gueule de prédateur… Une vraie Lambo signée Bertone au travers du crayon de Marcello Gandini. Le meilleur moyen de vous rendre direct en enfer !

Lamborghini Diablo - Sous le signe du taureau... 8

 

© Rebirth Of The Bull from VIJAIFOON on Vimeo & signatures éventuelles