Internet regorge d’apprentis bricoleurs en herbe qui transforment, fabriquent, bricolent des engins de ouf avec plus ou moins de réussite. Au mieux, ils terminent dans vidéo gag, au pire aux urgences et, James, lui, termine chez DLEDMV !

DLEDMV Buggy James Carroll 04

Quand on a comme moi des saucisses Knacki à la place des doigts, et qu’on est pas foutu de changer une ampoule sans finir à l’hôpital, on est toujours fasciné par ce genre de préparations. James Carroll n’est pas la moitié d’un manchot, aussi bien en chaudronnerie, qu’en tôlerie ou en ingénierie diverse. C’est le moins que l’on puisse dire ! Même son coup de volant est au top, j’en veux pour preuve son petit échantillon de  gymkhana.


DLEDMV Buggy James Carroll 03

En gros le mec a posé un baquet au milieu de son atelier et il a construit son délire autour. Il a collé dans son châssis tubulaire fabriqué par ses soins, un moulin de GSX-R 1000 qui doit taper plus de 180 cv au bas mot ! Rajouté un ECU programmable, un différentiel à glissement limité, des suspensions indépendantes et la liste est encore longue ! Ce truc est dingue ! D’une maniabilité défiant n’importe quel engin roulant, il drifte dans un trou de souris !

DLEDMV Buggy James Carroll 02

Mais à ceux qui croient que c’est fastoche comme faire une omelette,  sachez que James a passé 15 000€, 3 ans, et beaucoup de nuits blanches et de weekends pour fabriquer ce fabuleux jouet. Et qu’avant celui-ci, il en avait déjà fabriqué deux un peu moins aboutis.

DLEDMV Buggy James Carroll 01

Perso je me serais arrêté à la bière après avoir posé le baquet !

©Jamescarrollcrf