Ca faisait longtemps que l’ami Fred ne m’avait pas envoyé une vidéo… et comme à chaque fois, il me déniche du lourd ! Bon, j’vous fais l’intro… Un coupé Mercos C126, oui voilà, le SEC des 80’s, massif, taillé à la tronçonneuse. Mis à part que le king de l’autobahn s’est vu transformé par la bonne fée du drift en pourfendeur de gomme de plus 1000 ch !

DLEDMV - Mercos C126 biturbo drift - 01

J’vous disais qu’il m’avait trouvé du lourd mon Fred ! A croire qu’à force de nous sortir des billets sur The Automobilist, il vient prendre sa cure de pompelup sur De l’essence dans mes veines ! A eux les infos et les essais, à nous la bouffée d’oxygène sous forme de drift, airride, vintage et youngtimer d’origine ou pas ! 


Un C126 transformé en arme de guerre, je vous en avais présenté un fort sympathique, swappé en 2JZ et qui avait gentiment laissé ses bonnes manières au garage ! Un truc plutôt brutal et totalement déluré, un peu comme tous ces engins sortis de leur contexte habituel… 

DLEDMV - Mercos C126 biturbo drift - 02

Alors justement, cette Mercos SEC, codée C126 en interne, cache sous son étoile un V8… Ha, vous vous disiez bien que ses muscles n’étaient pas là pour rien ! Enfin, un kit à la Goldorak pour un simple V8… On frise la sous motorisation ! Alors ils lui ont greffé un biturbo pour souffler dans l’bazar ! Ils, c’est des russes énervés, qui voulaient tortiller le cul du gros coupé teutons, dans un nuage de fumée qui s’épaissit au fur et à mesure que les gommes postérieures s’affinent !

DLEDMV - Mercos C126 biturbo drift - 03

Ainsi armée, la bête qui sommeille sous le capot, envoie des salves de 1100 ch et 1400 Nm aux boudins arrières, qui en fondent de joie ! Et encore, je ne vous parle pas des hurlements du V8 et des turbos… Un avant gout de l’apocalypse non ?!

© Drift Team Jordan