Vous savez que sur De l’essence dans mes veines, on aime bien les flash back. Certains diront que nous sommes nostalgiques. Concernant le sport auto, oui, ils n’auront pas tort. En même temps, quand vous regardez à quoi ressemblait le Supertourisme français en 95, par rapport à ce qu’on a aujourd’hui, ce serait difficile de ne pas regretter cette période !

zzz_DLEDMV_Production_Tourisme_FFSA_titre

Nous sommes donc en 95 pour 2 épreuves du Supertourisme. Croix en Ternois et Dijon. Le plateau se limitait à 4 marques, cela n’empêchait pas 22 voitures de s’aligner au départ. Peugeot alignait sa 405 Mi16, Opel misait sur sa Vectra GT, BMW engageait la 318is et enfin, on croisait une Alfa 155 TS et une Astra GSi. 


Derrière les volants, Yvan Müller, Eric Hélary, Laurent Aïello, Philippe Alliot, Alain Cudini, Philippe Gache, Stephane Ortelli, Jacques Laffite, … et un certain Christophe Dechavane. Les ailes se frottaient, les pares-chocs se poussaient, les courses étaient mouvementées pour le plus grand plaisir des spectateurs. 

Cette année là, c’est Yvan Müller qui sera le plus régulier et qui remportera le titre au terme de la saison. Aujourd’hui, le supertourisme est porté par la Mitjet. C’est fun, mais il manque quelque chose pour réellement prendre le relai de ces années 90’s.

© Eurosport via supertouring22 & inquisitor229 – Photos via signatures éventuelles