Partage

S’il y a bien une voiture qui met tout le monde d’accord chez les alfistes c’est la Giulia Sprint, appelée plus communément un “Bertone”. Et croyez moi parfois c’est loin d’être évident. Certains ne jurant que par le Busso, d’autres que par les transaxle, et d’autres les deux en même temps ou rien. Et je ne vous parle même pas des hérétiques qui roulent en Alfa dites “modernes” ! 

dledmv-giulia-sprint-enfin-presque-02

Heureusement, il y a de ça maintenant 50 ans (environ hein, on n’est pas à deux minutes près), un petit jeune de 21 ans, tout fraîchement embauché chez Nuccio Bertone allait réaliser son premier et l’un des plus beaux coups de crayons de sa vie. Un certain Giorgetto Giugiaro. La Giulia Sprint était née. Le design des premiers modèles intégrait une prise d’air sur le capot avant appelé “boite aux lettres” (que vous pouvez voir dans cet article ou bien celui-ci). Mais ce design à très vite évolué pour rendre le Bertone plus fluide et intemporel. Et cela à donné celle qui illustre cette vidéo.


Bon avant de me faire flageller à grand coups de pelle par les puristes, celle-ci n’est pas vraiment une Giulia Sprint. L’appellation “Giulia” a été abandonnée en 1968 pour les coupés. Le nom exact c’est GT 2000 Veloce. Comme son nom l’indique le moteur est un 2.0 de 130 cv dont les carbus ont d’ailleurs laissé leur place à l’injection pour la marché américain. Elle est reconnaissable à sa grille de calandre à 8 barres horizontales qui traversent le Scudetto et ses 4 feux avant. Les affreuses verrues qui servent de répétiteurs latéraux sont aussi spécifiques au marché américain.

dledmv-giulia-sprint-enfin-presque-03

Enfin cette partie là c’était juste pour ne pas me fâcher avec mes copains alfistes. Parce qu’en vrai on s’en cogne, c’est juste une des plus belles Alfa qui soit. Appréciez donc la vue et le son !

©JSBFoto

Si vous avez une petite piécette qui train au fond d’une poche, n’oubliez pas notre cagnotte ! Nous avons besoin de vous !


Partage