Une Béhème E36 modifiée… Oui, je vous l’accorde, la recette est souvent la même puisque quasiment toutes les BMW E36 modifiées qui roulent sur cette planète se doivent d’être transformées en clones de M3 ! C’est plus une tendance, c’est une épidémie ! Enfin toutes ? Non, quelques unes résistent, ou du moins réussissent à faire preuve d’originalité pour faire honneur au dessin originel, un peu moins clean mais tout aussi séduisant… 

dledmv-bmw-328i-e36-fueltastic-01

Surtout que la E36 fait partie de ces voitures qui n’ont pas foncièrement besoin de grand chose pour de suite se différencier des autres. Parce qu’on en croise encore pas mal, et pas toutes dans un état rutilant ! La rançon de la gloire et du succès…


dledmv-bmw-328i-e36-fueltastic-08

Bref, celle qui pose ses roues aujourd’hui sur votre site préféré, c’est une 328i… Elle n’est pas passée par le département M Motorsport, pourtant son 6 en ligne de 2.8 l, ses 24 soupapes et ses 193 ch ont largement de quoi remuer les 1400 kg de tôle. Surtout que comme toute bonne Béhème qui se doit, c’est sa poupe qui reçoit les watts !

dledmv-bmw-328i-e36-fueltastic-06

Un p’tit vidage en règle, une paire de baquets, un tulipé, on renforce la caisse, on y pose des combinés, on renforce le tout et pour le style, 4 Japan Racing JR9.

dledmv-bmw-328i-e36-fueltastic-05

dledmv-bmw-328i-e36-fueltastic-04

Niveau gueule, le pare-choc est donc le même que celui de la reine Mère, les bas de caisse aussi, mais ils sont laissés en noir, et l’arrière reste d’origine. Quelques détails, genre clignos blanc, haricots noirs, mais sans tomber pas le truc resplendissant.

dledmv-bmw-328i-e36-fueltastic-07

Niveau mécanique, rien ne dit, ni ne laisse imaginer quoi que ce soit sur le 6 en ligne, s’il est d’origine ou pas, mais en tout cas, la base est là, et le résultat aussi.

Ca claque, c’est propre, sans en faire trop, un petit côté sleeper mais au final, cette E36, elle a une âme… et ça, ça lui offre son ticket d’entrée sur De l’essence dans mes veines. 

© FUELTASTIC